Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

ProovStation à la conquête des concessionnaires auto avec sa station d'inspection automatisée

ProovStation automatise l'inspection des véhicules pour trouver rayures et chocs sur les carrosseries. La start-up française dévoile sa nouvelle génération de station équipée de caméras couleurs 4K. Plus de 200 photos sont prises et analysées par ses algorithmes avant d'établir un diagnostic.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

ProovStation à la conquête des concessionnaires auto avec sa station d'inspection automatisée
ProovStation à la conquête des concessionnaires auto avec sa station d'inspection automatisée © ProovStation

ProovStation dévoile la nouvelle génération de sa station d'inspection automatisée des véhicules. La start-up de la French Tech automatise l'inspection de la carrosserie, des pneumatiques et du vitrage. Sa station est visible à l'occasion du salon automobile de Lyon qui se tient du 7 au 11 avril 2022.

Un véhicule scanné en 3 secondes
Ce sont désormais des caméras couleurs 4K qui équipent cette nouvelle génération de station dont la durée de vie est allongée et qui est économiquement plus viable. Le véhicule est scanné en 3 secondes grâce à la dizaine de caméras, qui prend plus de 300 photos par véhicule, et un tunnel lumineux. Peu importe les conditions météorologiques, le véhicule est inspecté de près. Puis les algorithmes d'intelligence artificielle embarqués dans la machine étudient les photos pour identifier et quantifier l'ensemble des dommages. Quant au chiffrement des dommages, la start-up s'adapte au processus du client et aux véhicules grâce à différents filtres.

Trois modes de fonctionnements sont proposés par ProovStation. "Le résultat qui sort de la station en automatique peut correspondre aux attentes du client qui automatise alors 100% du processus avec ProovStation", glisse Cédric Bernard, CEO de ProovStation. Un mode d'inspection hybride permet de compléter l'inspection externe avec une tablette sur laquelle l'opérateur peut ajouter des compléments au niveau de l'habitacle du véhicule et du test de conduite. Il est alors possible de choisir les dommages gardés ou non. Cette option peut-être utile "pour l'après-vente automobile ou l'ensemble des dommages n'est pas chiffré mais des réparerions ciblées sont proposées", ajoute Cédric Bernard.

Enfin, la solution de ProovStation est auto-apprenante mais ne détecte par forcément l'ensemble des dommages. Les clients peuvent ajouter sur la tablette des dommages ou demander à ce qu'un téléopérateur inspecte certaines photographies. Par exemple, ProovStation se lance en Espagne et sa solution d'inspection n'est pas encore complètement au point sur le polissage des phares par le soleil.  Grâce aux données collectées auprès de ses clients, ProovStation enrichit sa bibliothèque de dommages ce qui bénéficie à l'ensemble de son réseau de stations.

Constructeurs, loueurs et concessionnaires
La station d'inspection est destinée aux usines automobiles pour le contrôle de qualité en bout de chaîne, aux logisticiens, aux loueurs de courte et de longue durée ainsi qu'aux usines de reconditionnement. ProovStation cherche désormais à séduire les concessionnaires et les réseaux de distribution et réparation. "La station est louée pour une durée de 48 à 72 mois selon le volume de passage", précise Cédric Bernard. Elle peut scanner un véhicule toutes les 20 secondes et jusqu'à 1000 véhicules par jour. Les stations obsolètes peuvent être reconditionnées et destinées à d'autres marchés.

Quant à la question de savoir si sa technologie pourrait être utilisée à partir de photos prises par des smartphones, Cédric Bernard écarte cette idée pour l'instant. "ProovStation cherche à automatiser le processus. Le fait de prendre des photos peut être vu comme une perte de temps et la qualité des photos varie selon la météo, le cadrage, etc. Il est difficile d'avoir la précision qui est la nôtre."

Déployer un réseau de stations
Pour l'instant, la jeune poussée fondée en 2017 assure avoir de gros compétiteurs en Israël, en Allemagne et au Royaume-Uni. ProovStation travaille à la commande et assure que son partenaire peut monter à une capacité de production de 50 stations par mois si cela est nécessaire. La start-up revendique une vingtaine de clients présents dans 10 pays et des stations en cours de déploiement dans 15 pays. ProovStation assure avoir déjà 130 commandes pour la période allant de 2022 à 2024. Sixt, Gefco ou encore Charles André font parties de ses clients.

ProovStation est basée entre Lyon et Paris et compte une soixantaine de salariés. La prochaine étape ? Rendre accessible sa technologie auprès du grand public pour la vente de véhicule. Concrètement ProovStation ambitionne de déployer un réseau de stations qui soient accessibles facilement. Des bornes devant les stations permettront de donner quelques informations complémentaires. Puis, le véhicule passe dans la station et à sa sortie une proposition immédiate de reprise du véhicule sera faite.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.