Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Quel avenir pour Objenious, la start-up internet des objets de Bouygues Télécom ?

Bouygues Télécom officialise le lancement d'une filiale, Objenious, dédiée à la création de services autour de son réseau bas débit longue portée LoRa. Une activité qui pourrait être cédée à un tiers, dans le cadre du rapprochement Orange-Bouygues… ou gardée par le groupe Bouygues, pour en faire un champion de la smart city, en lien avec ses pôles construction et énergie.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Quel avenir pour Objenious, la start-up internet des objets de Bouygues Télécom ?
Quel avenir pour Objenious, la start-up internet des objets de Bouygues Télécom ? © Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

Bouygues Télécom ne s'est pas figé le temps des discussions avec Orange et un probable partage des antennes, activités, abonnés… L'opérateur a même pris la parole, ce 2 février, pour officialiser la création d'une filiale dédiée à l'internet des objets, Objenious. C'est elle qui commercialise les offres autour du réseau LoRa déployé par l'opérateur. La filiale "a été créée en novembre, avant les discussions avec Orange", précise Stéphane Allaire, président de la nouvelle entité.

 

Retard à l'allumage et timing compliqué

Son rôle n'est pas de déployer le réseau LoRa. C'est sa maison-mère, Bouygues Télécom, qui s'en charge, mais avec du retard sur le calendrier communiqué à l'automne. Alors que Bouygues annonçait 100% de la population couverte à la fin du premier trimestre 2016, l'objectif ne devrait être atteint qu'à la fin de l'année. Mais le réseau est déjà déployé dans 15 agglomérations françaises. 50% de la population sera couverte au troisième trimestre 2016 et l'ensemble du territoire quelques mois plus tard, promet l'opérateur.

 

 

15  agglomérations sont d'ores et déjà couvertes : Angers, Bordeaux, Chartres, Dijon, Grenoble, Paris et sa banlieue, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Mulhouse, Nice, Rennes, Strasbourg, Valenciennes.

 

Les discussions avec Orange ne sont peut-être pas étrangères à ce délai, car l'opérateur historique déploie le même type de réseau dans les mêmes zones avec un calendrier similaire. Il est sans doute urgent d'attendre ce que donneront les discussions pour éviter de se retrouver avec deux réseaux similaires sur les bras.

 

Bouygues sait bien que ces incertitudes peuvent perturber les clients potentiels. "On peut les rassurer, car Orange et Bouygues ont tous les deux choisi la technologie LoRa", rappelle Stéphane Allaire. La continuité de service sera donc assurée quoi qu'il arrive, promet l'opérateur.

 

Projets sur mesure et écosystème de partenaires

Objenious proposera aussi des offres assez proches de ce que devrait faire Orange au sein de Datavenue, son offre B2B Internet des objets et big data. La filiale va vendre de la connectivité LoRa (d'1 à 10 euros par objet et par an, en fonction du nombre d'objets à connecter) mais surtout des services. "A terme, la partie réseau sera une commodité, ce n'est pas de là que la valeur viendra", affirme Stéphane Allaire.

 

Objenious aidera surtout les créateurs d'objets et les industriels à connecter leurs produits et activités, à extraire et interpréter les données pour en tirer de l'intelligence. Un catalogue d'offres B2B et B2C, couvrant les principaux cas d'usage, sera bientôt dévoilé, mais le nouvel acteur bâtira surtout des offres sur mesure en fonction des besoins de ses clients. Difficile donc d'estimer son positionnement tarifaire.

 

le modèle start-up et collaboratif

Bouygues a conçu sa nouvelle entité comme une start-up, avec une équipe réduite, pour gagner en rapidité. "On a la taille d'une start-up, avec une vingtaine de salariés, et nous ne voulons pas grossir", explique Stéphane Allaire. "Cela nous permet agiles, pour inventer les business models de demain". Objenious s'appuie sur une multitude de partenariats pour fournir toutes les briques technologiques nécessaires à ses clients : HP pour la plate-forme cloud de gestion des données, Bull pour la sécurité, et un écosystème de fabricants pour les capteurs (comme Eolane, nkeWatteco, Finsecur, Abeeway). Objenious travaillera avec des start-up pour bâtir des applications métiers et accompagner la création de nouveaux cas d'usage et fonctionnalités innovants.

 

Les offres LoRa de Bouygues compteraient déjà une dizaine de clients et environ 80 projets en cours de développement, dans la smart city, l'agricuture, l'énergie, l'usine du futur, avec des services de télé-relève, de gestion de tournée, de géolocalisation ou encore de maintenance prédictive.

 

a peine née, déjà vendue ?

Que va devenir cette activité prometteuse lors de la probable vente de Bouygues Télécom à Orange ? Il faudra d'abord distinguer l'avenir des antennes LoRa et de l'entité commerciale Objenious. Cette dernière pourrait aussi bien être cédée à Orange (qui l'intègrerait à Datavenue ou la fusionnerait avec sa filiale M2ocity, qui a rejoint l'alliance LoRa ?), rachetée par un tiers (SFR, qui ne possède pas son réseau LoRa ?) ou gardée par Bouygues.

 

Celui-ci pourrait en faire son bras armé en matière de smart city, d'autant plus que dans ce domaine, la valeur réside dans les services et non dans les réseaux. "Il est vrai que l'Internet des objets pourrait rassembler tous les métiers du groupe Bouygues, constituer un dénominateur commun entre Colas, Bouygues Construction et Bouygues energie", reconnaît le président d'Objenious.

 

Quand on voit qu'Engie a créé une filiale pour déployer un réseau Sigfox, l'hypothèse apparaît d'autant moins saugrenue.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media