Séoul sera la première ville à investir le métavers

La capitale de la Corée du Sud va installer plusieurs services publics dans un environnement de réalité virtuelle. Elle a prévu d'investir près de 3 millions d'euros sur cinq ans.

Partager
Séoul sera la première ville à investir le métavers

Si le métavers est encore un concept fumeux pour certains, la municipalité de Séoul a quant à elle décidé d'y sauter à pieds joints. La capitale de la Corée du Sud a annoncé le 3 novembre son intention de rendre accessibles plusieurs services publics dans un environnement en réalité virtuelle qu'elle va créer de toutes pièces. Pour ce projet, elle va investir 3,9 milliards de wons (2,9 millions d'euros), dans le cadre d'un programme plus général de modernisation et de relance économique du pays.

Dans cette mairie virtuelle, qui devrait voir le jour fin 2022 et être totalement opérationnel en 2026, les habitants pourront notamment accéder à des espaces dédiés aux entreprises, et à un incubateur pour les fintechs. Dès 2023, il est prévu que les citoyens puissent y réaliser des démarches qu'il n'était possible de faire que dans les locaux de l'hôtel de ville, telles que le dépôt de plainte au civil.

Il sera également possible de visiter virtuellement des sites touristiques, comme la place Gwanghwamun, le palais Deoksu et le marché de Namdaemun, ainsi que des reconstitutions historiques. Le Festival des Lanternes, inscrit au patrimoine de l'Unesco, se tiendra également dans cet espace virtuel afin d'être accessible dans le monde entier, a indiqué la municipalité, d'après le Korea Herald.

Une "Alliance pour le métavers"
Bien que ce projet vise à assurer une meilleure accessibilité des services municipaux, notamment pour les Séouliens qui ne peuvent pas se déplacer, reste le problème de l'équipement nécessaire, puisqu'il faudra se munir d'un casque de réalité virtuelle.

En mai 2021, le gouvernement sud-coréen a lancé une "alliance pour le métavers", rejointe notamment par Samsung, Hyundai et SK Telecom, afin d'encourager le développement des entreprises dans le secteur de l'AR/VR par le biais de partenariats public-privé. L'objectif est notamment d'accélérer l'adoption des technologies de réalité virtuelle et augmentée dans les secteurs de la santé, de l'industrie manufacturière, du BTP, de l'éducation, du commerce et de la défense. Le gouvernement a prévu de débloquer environ 20 millions d'euros de crédit pour cette initiative en 2022.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS