Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Volkswagen poursuit son offensive dans le numérique en rachetant Diconium

Le Groupe Volkswagen s'empare de l'entreprise Diconium. Le constructeur allemand souhaite bénéficier de son expertise pour développer une plate-forme de vente en ligne destinée à commercialiser des services numériques et des fonctions pour les véhicules connectés de ses douze marques automobiles.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Volkswagen poursuit son offensive dans le numérique en rachetant Diconium
Volkswagen poursuit son offensive dans le numérique en rachetant Diconium © Volkswagen

Le Groupe Volkswagen, qui a déjà clairement affiché ses ambitions dans le numérique et le développement de services pour les véhicules connectés, se renforce dans ce domaine. Il a annoncé vendredi 10 janvier 2020 s'être emparé de la totalité de Diconium, sous réserve de l'approbation des autorités réglementaires. Le Groupe Volkswagen, qui détenait depuis novembre 2018 près de 49% des parts de Diconium, ne précise pas les détails financiers de cet accord.

 

Aide au développement de We Campus

Diconium est spécialisé dans le développement global de business model digitaux et notamment dans l'expérience utilisateur (UX) ainsi que dans le développement de plates-formes de vente de produits et services numériques et de systèmes informatiques à destination de la gestion client.

 

Depuis juillet 2019, Diconium contribue au nouveau We Campus de Volkswagen à Berlin. Le constructeur souhaite rassembler progressivement 900 spécialistes du développement de la mobilité et des services numériques dans ce campus qui jouera un rôle clé au sein de l'unité Car.Software.

 

Une plate-forme de vente en ligne

Diconium apporte aussi son savoir-faire à l'unité Car.Software du groupe Volkswagen afin de créer une plate-forme mondiale de vente en ligne. Le but ? Que toutes les marques du Groupe (Volkswagen, Audi, Porsche, Seat…) l'utilisent pour vendre leurs services numériques et fonctionnalités à la demande destinés aux véhicules connectés. Par exemple, des services de streaming médias, de mise à jour du véhicule ainsi que de paiement automatique du carburant, de charge de la batterie et du stationnement seront proposées.

 

"Le Groupe Volkswagen s’engage à offrir à ses clients une gamme à valeur ajoutée de services numériques innovants qu’ils pourront utiliser en toute sécurité, directement dans leur véhicule ou via leur appareil mobile", abonde dans un communiqué Christian Senger, membre du Directoire de la marque Volkswagen en charge de Digital Car & Services et Président du Directoire de l’unité Car.Software.

 

Une unité numérique devant regrouper 5000 experts

La création d'une plate-forme de vente en ligne commune à l'ensemble des marques du Groupe Volkswagen est d'autant plus logique que le constructeur a annoncé en septembre dernier développer "vw.os". Une plate-forme logicielle unique devant être implémentée sur l'ensemble des véhicules connectés fabriqués par les douze marques automobiles appartenant au groupe allemand. Une tâche dont la charge est aussi confiée à cette unité Car.Software.

 

Plus globalement, Car.Software est en charge du développement des logiciels pour véhicules, des écosystèmes numériques et des fonctions axées sur le client destinés à être vendus par toutes les marques du Groupe. Cette unité doit réunir 5000 experts numériques d'ici à 2025. Le Groupe Volkswagen a clairement fait du numérique un de ses chevaux de bataille. Le rachat de Diconium n'est donc pas une surprise et va permettre à Volkswagen de gonfler ses effectifs dans ce domaine.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media