Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Apple serait le plus gros client de Google Cloud avec un contrat de 300 millions de dollars

Vu ailleurs Apple serait en passe de dépenser 300 millions de dollars pour stocker les données utilisateurs au sein de Google Cloud, ce qui représente une augmentation d'environ 50% par rapport à l'année précédente. Ce contrat fait de l'entreprise américaine le plus gros client des services de cloud computing de Google, devant ByteDance et Spotify. Pourtant, Apple a longtemps fustigé les pratiques de la firme de Mountain View en matière de confidentialité. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Apple serait le plus gros client de Google Cloud avec un contrat de 300 millions de dollars
Apple serait le plus gros client de Google Cloud avec un contrat de 300 millions de dollars © Google Cloud

Alors que les dirigeants d'Apple ont par le passé critiqué Google de nombreuses fois sur ses pratiques en matière de confidentialité, le fabricant d'iPhone ferait suffisamment confiance à son rival pour largement utiliser son service de cloud computing, révèle The Information dans un article publié le 29 juin citant une source.

Plus gros client devant ByteDance
En effet, au cours de l'année, Apple n'aurait fait qu'augmenter la quantité de données utilisateurs stockées au sein de Google Cloud, devenant ainsi son premier client devant ByteDance ou encore Spotify (460 pétaoctets de données). Snapchat est en troisième position avec environ 275 pétaoctets et Twitter en quatrième avec 315 pétaoctets.


Rien qu'en novembre 2020, Apple a augmenté la quantité de données utilisateurs d'environ 470 pétaoctets qu'il stockait sur les services Google, portant la quantité totale de données qu'elle avait sur le cloud à plus de 8 exaoctets.

300 millions de dollars en 2021
Ainsi, à la mi-mai, la firme à la pomme était en passe de dépenser environ 300 millions de dollars en 2021, ce qui représenterait une augmentation des dépenses d'environ 50% par rapport à l'ensemble de l'année 2020. Preuve de cet engouement, au sein de l'unité Cloud de Google, les employés ont attribué un nom de code à Apple faisant allusion à sa taille en tant que client : Bigfoot.

Bien qu'on ne sache pas exactement pourquoi le stockage d'Apple sur le cloud de Google a augmenté de manière si spectaculaire, cette stratégie suggèrerait qu'il est plus rentable pour Apple de faire appel à un fournisseur tiers plutôt que de développer de nouvelles capacités de stockage. Ou alors, les activités d'Apple se sont si vite développées qu'il n'en a pas eu le temps.

Apple s'appuie sur une combinaison de ses propres centres de données et de services de stockage cloud tiers, tels que Google Cloud et Amazon Services Web (AWS), pour stocker les données utilisateur iCloud comme les photos et les messages. Il affirme ne pas fournir aux fournisseurs tiers les clés pour déchiffrer les données utilisateur stockées sur leurs serveurs, garantissant ainsi un niveau de sécurité élevé.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.