Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Alteia, spin-off de Delair, séduit Enedis et GE Digital avec sa plateforme d'intelligence visuelle

Alteia, spin-off nouvellement créée du fabricant de drones professionnels Delair, se concentre sur le développement d'une plateforme d'intelligence visuelle qui permet d'analyser des images grâce à des algorithmes de vision par ordinateur. La pépite a déjà séduit Enedis, qui déploie une solution sur l'ensemble de son réseau aérien moyenne tension français afin d'anticiper les problèmes de pousse des plantes et d'élagage.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Alteia, spin-off de Delair, séduit Enedis et GE Digital avec sa plateforme d'intelligence visuelle
Avec la plateforme d'Alteia il est possible d'établir des modèles prédictifs de l'achèvement d'une infrastructure industrielle comme un pont. © Alteia

Le fabricant français de drones professionnels Delair se sépare de son activité de traitement logiciel pour les entreprises, qui va être transférée à une nouvelle entité baptisée Alteia. Cette spin-off, qui devrait officiellement voir le jour au début de l'année 2021, conçoit une plateforme d'intelligence visuelle qui permet aux entreprises de développer des applications de traitements et d'analyse d'images.

Un même socle pour différentes applications
Alteia correspond au "terme standard de 'plateforme' en proposant un socle technologique permettant aux utilisateurs de créer leurs propres applications", explique Michaël de Lagarde, ancien CEO de Delair et désormais dirigeant d'Alteia, à L'Usine Digitale. Chaque industriel a besoin de gérer et d'exploiter ses données différemment des autres, et les pratiques divergent aussi selon les secteurs d'activité. Alteia propose donc un socle commun qui est personnalisable et permet de développer des applications répondant à chaque besoin.

Si la spin-off de Delair ne propose pas encore une solution "no code", cela fait partie des préoccupations de l'équipe. Pour l'instant, les clients souhaitant utiliser Alteia doivent avoir une équipe de développeurs ou un intégrateur tiers qui puisse développer la solution souhaitée. Celle-ci s'intègre directement à l'écosystème logiciel de l'entreprise pour collecter les données et produire une analyse directement dans l'ERP, ce qui peut amener à commander la réparation d'une infrastructure, un élagage ou l'envoi d'une nouvelle pièce.

Une base de données déjà existante
Que les images proviennent de drones, de solutions IoT, de smartphones ou d'autres sources, la solution proposée par Alteia peut "ingurgiter tout type de données, assure Michaël de Lagarde. La plateforme les reconnait, leur donne un sens et les intègre dans une scène 'visionnalisable'". Mais avant de parvenir à ce résultat, il est nécessaire de tester et entraîner les d'algorithmes.

Pour cela, Alteia assure avoir une base de données bien fournie grâce aux nombreuses images acquises pas son passé de fabricant de drones. Celles-ci peuvent être couplées aux données propriétaires fournies par le client pour développer des algorithmes. Il est même possible de compléter ce jeu de données avec des images de synthèses qui peuvent être par exemple obtenues à partir de maquettes 3D des infrastructures.

Un accord avec Microsoft Azure pour de meilleures performances
La plateforme d'Alteia est agnostique et peut être portée sur n'importe quel type d'infrastructure informatique, que ce soit le compte privé d'un client sur le cloud public, des serveurs privés, etc. Toutefois, la jeune pousse vient de conclure un accord avec Microsoft Azure permettant d'augmenter la performance de la solution sur cette plateforme.

Autre gros partenariat annoncé : celui avec Enedis afin de déployer une solution d'analyse automatique de son réseau aérien moyenne tension. Grâce aux images provenant de drones et de Lidar, la solution repère les endroits où la végétation est trop proche des lignes électriques. Ces analyses sont poussées dans l'ERP d'Enedis pour que des commandes d'élagage soient faites automatiquement. L'application peut aussi anticiper de quelles façon les plantes vont pousser grâce à un modèle prédictif qui s'améliore au fur et à mesure.
 

Enedis a développé une solution de gestion automatisée de la végétation à l'abord des lignes aériennes moyenne tension.
 

Un déploiement à l'échelle en 2021
Si dans un premier temps la solution d’inspection prédictive a été déployée uniquement sur 6 500 kilomètres de lignes, Enedis souhaite l'implémenter sur l'ensemble de son réseau aérien moyenne tension français en 2021. Mais il est aussi possible d'imaginer une autre application capable de repérer des objets défectueux ou des pièces à changer sur ce même réseau.

Michaël de Lagarde évoque "un déploiement de la solution à l'échelle". Pour parvenir à ce résultat, le chemin fut long puisque les équipes d'Alteia travaillent avec Enedis depuis 2013 : d'abord sur la partie drone avec Delair puis sur la partie logicielle. La jeune pousse, qui assure avoir près de 300 clients sur sa plateforme, dont des entreprises comme Limagrain et Bayer, vient de conclure un partenariat avec GE Digital qui devient distributeur de ses solutions (dont celles développées avec Enedis). Solutions qui peuvent aussi bien être utilisées dans le monde agricole que dans la construction ou le secteur du pétrole et gaz.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media