Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Au salon de Francfort, moins d'écrans pour les concept-cars... et plus de réalisme sur la conduite autonome

A l'occasion du salon automobile de Francfort (IAA 2019), les constructeurs automobiles semblent présenter des concept-cars plus proches de la réalité que ceux des dernières éditions. La folie des écrans semblent ralentir : Hyundai propose un tableau de bord épuré quand Audi n'insère presque aucun écran dans son tout-terrain. Et si ces concepts proposent un système de conduite autonome, celui-ci sera la plupart du temps limité. Tour d'horizon.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Au salon de Francfort, moins d'écrans pour les concept-cars... et plus de réalisme sur la conduite autonome
Mercedes a dévoilé son concept EQS à l'occasion du salon automobile de Francfort 2019. © Daimler AG

Une conduite autonome ? Oui mais sur autoroute, selon Mercedes. Le constructeur automobile a dévoilé son nouveau concept EQS a l'occasion du salon automobile de Francfort ou IAA 2019. La marque allemande, comme son concurrent Audi avec l' AI:TRAIL quattro, présente un concept doté d'options de conduite autonome plus réalistes que celles proposées sur les concept-cars dévoilés ces dernières années. Les constructeurs semblent aussi miser sur la sobriété des cockpits en limitant le nombre d'écrans présents. Ces derniers sont quasiment inexistants dans l'AI:TRAIL quattro et équipent de façon limitée le concept 45 de chez Hyundai.

 

Le concept EQS de Mercedes autonome, mais pas trop

Le Concept EQS de Mercedes est doté d'une technologie de conduite de niveau 3 SAE, ce qui permet par exemple de rouler en mode autonome sur autoroute. Un but qui semble plus réalisable dans un avenir proche qu'un système de conduite pleinement autonome. Toutefois, Mercedes pense à l'avenir et précise que la modularité des capteurs permettra de pousser le niveau d'autonomie jusqu'à la conduite entièrement automatisée.

 

Toutefois, au niveau de design intérieur, Mercedes a misé sur le numérique. Le concept EQS est doté d'un poste de conduite qui entoure les passagers. Deux écrans latéraux pour les sièges conducteur et passager permettent de personnaliser l'habitacle. Un écran central jaillit de la console centrale et l'ensemble du tableau du tableau de bord est doté d'écrans et de surfaces de projection qui permettent d'accéder à de nombreux contenus tactiles.

 

 

Enfin, grâce à ses phares et sa grille avant composée de 188 LED, le concept EQS peut communiquer avec son environnement. Un plus à l'heure où bon nombre de constructeurs tentent d'établir, pour les véhicules électriques d'aujourd'hui et les véhicules autonomes de demain, une façon de communiquer avec leur environnement.

 

 

Avec l'AI:TRAIL quattro, Audi mise sur la nature et non pas les écrans

Audi dévoile un concept-car de tout-terrain baptisé AI:TRAIL quattro. L'extérieur du concept détonne et ne laisse pas indifférent. Mais c'est surtout par son habitacle qu'Audi surprend. A contre-courant, la marque aux anneaux a décidé de doté son AI:TRAIL quattro d'un minimum d'écrans. Le but ici n'est pas de regarder des films mais de profiter du paysage et explorer la nature. Audi revient à l'essence même des tout-terrains.

 

 

Le constructeur justifie d'autant plus ce choix par le fait qu'à l'avenir les véhicules seront loués pour des utilisations particulières plutôt qu'achetés. Afin de faciliter cette transition de la voiture personnelle vers la voiture partagée, Audi permet à ses clients de personnaliser facilement les véhicules loués. But : que le conducteur pense monter dans sa propre voiture. La couleur, l’intérieur et les options techniques pourront être préconfigurés à l'avance ou enregistrés sur le compte de la personne ainsi que la température intérieure préférée, l'ajustement des sièges ou encore la liste des musiques.

 

 

L' AI:TRAIL quattro dispose d'une option de conduite autonome de niveau 4 SAE disponible uniquement sur autoroute et dans les centres-villes équipés. Sur les chemins de terre que pourra emprunter ce tout-terrain, une telle option ne sera pas disponible. Toutefois, les différents capteurs embarqués sur le véhicule ainsi que les logiciels pourront aider le conducteur. Les pneus, équipés de capteurs optiques et de régulation de la pression de l'air, peuvent ajuster d'eux même leur pression en fonction de la surface de la route.

 

Le concept 45 de Hyundai n'a plus d'écran tactile

Hyundai dévoile un concept baptisé 45. Le but pour le constructeur est de "montrer la façon dont nous voulons remodeler le style de vie des gens à bord des voitures à l’ère de l’électrification et de la conduite autonome", selon SangYup Lee, vice-président principal et directeur du Hyundai Design Center, cité dans un communiqué. Le concept présenté par Hyundai est équipé de caméras latérales en lieu et place des rétroviseurs. Surtout, le véhicule est équipé de multiples caméras intégrées, ce qui laisse envisage l'intégration de systèmes de conduite autonome. Mais le constructeur ne précise pas quel niveau d'autonomie pourrait atteindre son concept 45.

 

 

Le cockpit du concept 45 est assez sobre. Le tableau de bord très épuré n'est équipé d'aucun écran tactile. De même pour les passagers, qui ne disposent d'aucun écran devant eux. Il est possible d'interagir avec le système d'info-divertissement via une interface à faisceau de projection qui remplace ces écrans tactiles. Mais Hyundai d'en dit pas beaucoup plus sur cette technologie.

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media