Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

AutoX déploie une flotte de 100 robot taxis à Shanghai

Vu ailleurs AutoX ouvre son service de robot taxis à Shanghai. Dans un premier temps, la start-up chinoise va déployer une flotte de 100 véhicules autonomes dans le district de Jiading.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

AutoX déploie une flotte de 100 robot taxis à Shanghai
AutoX déploie une flotte de 100 robot taxis à Shanghai © AutoX

La start-up chinoise AutoX lance l'exploitation commerciale d'un service de robot taxis à Shanghai. L'ouverture au public du service, baptisé RoboTaxi, se fait ce lundi 17 août 2020, annonce TechCrunch. Dans un premier temps, une flotte de 100 véhicules est disponible dans le district de Jiading. Les courses peuvent être réservées sur AutoNavi, l'application de cartographie et de réservation de transports détenue par Alibaba. Elles sont aussi accessibles depuis Letzgo, un service de taxis basé à Shanghai.

DiDi a déployé son propre service
AutoX vient ainsi concurrencer DiDi, qui a lancé son propre service de robot taxis fin juin dans ce même district de Shanghai. Un district proche du centre-ville mais un peu moins congestionné, explique TechCrunch. DiDi a affirmé vouloir opérer plus d'un million de véhicules autonomes sur sa plateforme d'ici 2030. Les autres concurrents chinois d'AutoX sont des entreprises comme Baidu, Pony.ai et WeRide.

AutoX est une start-up fondée en 2016 par Jianxiong Xiao, un ancien professeur de Princeton spécialiste de la vision par ordinateur, de l'apprentissage 3D et de la robotique. La jeune pousse, qui est soutenue par le géant de l'e-commerce Alibaba ainsi que par le constructeur Dongfeng, a levé 143 millions de dollars depuis sa création.

AutoX peut rouler en Californie 
En février dernier, AutoX a annoncé un partenariat avec Fiat-Chrysler Automobiles (FCA) dont le but est d'équiper des monospaces Chrysler Pacifica de sa plateforme de conduite autonome, et en particuliar du système AutoX AI Driver. A l'occasion de ce partenariat, la start-up basée à Hong Kong avait annoncé vouloir déployer un service de robot taxis dans plusieurs villes de Chine durant la première moitié de l'année 2020.

Plus récemment encore, AutoX a obtenu l'approbation du Department of Motor Vehicles (DMV) de Californie pour tester ses véhicules autonomes sans chauffeur de sécurité à bord. Elle devient ainsi la première start-up chinoise et la troisième entreprise au total à obtenir cette autorisation après Waymo et la start-up de livraison Nuro.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media