Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ecov va investir 15 millions d'euros pour créer de nouvelles lignes de covoiturage

Ecov veut doubler son nombre de ligne de covoiturage d'ici à 2021. Pour y parvenir, la jeune pousse, qui a une approche sans réservation du covoiturage courte-distance, présente un plan de développement de 15 millions d'euros sur deux ans.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ecov va investir 15 millions d'euros pour créer de nouvelles lignes de covoiturage
Ecov va investir 15 millions d'euros pour créer de nouvelles lignes de covoiturage © Citygo

Ecov, qui propose aux collectivités territoriales de développer des lignes de covoiturage en temps réel, a présenté mi-septembre 2019 un plan de développement de plus de 15 millions d'euros sur deux ans. Ecov explique vouloir recevoir 10 millions d’euros sous forme d'aides de l'Etat via les Certificats d’Economie d’Energie (CEE) et réaliser une levée de fonds d'au moins 5 millions d'euros.

 

Ce plan de développement intervient après le rachat de son concurrent OuiHop' et de ses compétences techniques en juillet dernier. Mais cela ne suffit pas puisque Ecov souhaite recruter une quinzaine de personnes d'ici 2020. La jeune pousse veut renforcer ses équipes de R&D, développement et marketing.

 

20 nouvelles lignes de covoiturage d'ici à 2021

Ecov s'est développée en ayant une approche à la fois physique et numérique. La start-up fondée en 2016 propose aux collectivités territoriales (agglomération ou communauté d'agglomérations) de créer des lignes de covoiturage en temps réel. Bornes connectées et panneaux à affichage variable viennent en supplément d'une application qui n'est pas obligatoire. La jeune pousse peut prendre une commission sur les trajets réalisés ou être rémunérée par la collectivité territoriale en fonction des accords passés avec ces dernières.

 

Ecov, qui gère déjà une vingtaine de lignes de covoiturage, souhaite en déployer 20 nouvelles d'ici à 2021. Pour y parvenir, la start-up souhaite co-financer ces déploiements avec les collectivités territoriales. L'adoption du projet de loi d'orientation des mobilités, dite LOM, pourrait favoriser ses ambitions. Le projet a été adopté par l'Assemblée nationale le 17 septembre 2019 et doit passer une dernière fois devant le Sénat. Cette loi, pensée comme une boîte à outils à destination des autorités organisatrices des transports, devrait notamment favoriser l'émergence du covoiturage et de l'auto-partage.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale