Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Huit start-up de la French Tech en partance pour les Etats-Unis avec Ubimobility

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Pour sa quatrième édition, Ubimobility a sélectionné huit start-up françaises spécialisées dans le domaine des véhicules connectés et autonomes. A l'origine de ce programme, Bpifrance et Business France vont les accompagner sur dix mois et les envoyer en immersion aux Etats-Unis.

Huit start-up de la French Tech en partance pour les Etats-Unis avec Ubimobility
Huit start-up de la French Tech en partance pour les Etats-Unis avec Ubimobility © pxhere.com/CC

Direction Détroit et la Silicon Valley pour huit start-ups françaises spécialisées dans le secteur du véhicule autonome et connecté. Pour sa quatrième édition, Ubimobility emmène à nouveau de jeunes pousses au sein ces berceaux de l'industrie automobile et des technologies numériques.

Ubimomility est un programme d'immersion d'entreprises françaises aux Etats-Unis organisé par Business France et Bpifrance depuis 2015. Du 3 au 16 juin 2018, les huit start-up sélectionnées pourront fouler les terres américaines et y rencontrer des acteurs majeurs du secteur tels qu'Intel, Samsung et Qualcomm. Mais pas seulement. Business France et Bpifrance s'engagent aussi à mettre en place un accompagnement personnalisé de dix mois avant et après ce séjour.

 

Navya a participé à Ubimobility

La start-up lyonnaise Navya qui a dévoilé son nouveau véhicule en novembre 2017 faisait partie de la première édition du programme. Aujourd'hui ses navettes autonomes circulent aux Etats-Unis et en France. Depuis 2015, les 24 start-ups françaises ayant participé à ce programme ont levé plus de 110 millions d'euros et 14 d'entre-elles sont implantées ou sont en cours d'implantation sur le territoire américain. Quelles sont les lauréates de 2018 qui rêvent d'un parcours à la Navya ?

 

Les 8 start-up de le 4e édition d'Ubimobility

  • NIT développe des caméras et capteurs qui s'adaptent en cas de variations du niveau d'illumination grâce aux technologies Visible, Intensified (I-CMOS) et SWIR.
  • A l'origine de la navette intelligente, autonome et électrique "Milla" pouvant transporter 6 à 8 personnes, ISFM a aussi développé sa propre plate-forme afin de proposer un service de mobilité à coût réduit
  • La filiale automobile d'Oktal, AV Simulation, édite des logiciels dédiés à la simulation de conduite comme SCANeR.
  • Gulplug a développé une prise magnétique qui pourrait intéresser les constructeurs automobiles pour la recharge de véhicules hybrides et électriques. Cette prise connecte aussi bien au réseau électrique qu'à l'internet ce qui permet savoir quand son véhicule est chargé.
  • L'éditeur de logiciels IDnomic est tourné vers la protection des communications des véhicules entre eux et avec leur environnement.
  • Avec sa solution Ween.ai basée sur l'intelligence artificielle et rendant les objets autonomes, Ween est spécialisé dans la planification prédictive en temps réelle.
  • Geoflex est un opérateur de nouveaux services d'augmentation GNSS (global navigation satellite Systems) reposant sur la technologie PPP-CNES (positionnement ponctuel précis) ce qui permet de se positionner n'importe où dans le monde avec une précision de 95%.
  • Openfleet, qui propose une solution pour automatiser et optimiser la gestion d'une flotte de véhicules, vise notamment les plates-formes de location ou d'auto-partage mais aussi les autres gestionnaires de flotte. La start-up a déjà déployé 23 plates-formes.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale