Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les start-up Tech européennes enregistrent des investissements records

Les start-up européennes spécialisées dans les technologies numériques ont enregistré depuis janvier 47,4 milliards d’euros d’investissements de la part de sociétés de capital-risque. Un intérêt lié entre autres à la pandémie et qui donne aux jeunes entreprises du Vieux Continent une croissance plus marquée qu’en Amérique du Nord et en Asie.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les start-up Tech européennes enregistrent des investissements records
Les start-up Tech européennes enregistrent des investissements records © Israel Andrade / Unsplash

La scène européenne des start-up Tech est en pleine effervescence et enregistre des investissements records à en croire les analystes interrogés par Sifted. Le média rapporte que cette année et malgré la pandémie le taux d’investissement dans les entreprises technologiques du vieux continent augmente.

Une hausse plus rapide qu’en Amérique du Nord et en Asie, alors même que l’année n’est qu’à moitié entamée. Pour ces sept premiers mois de 2021, les sociétés de capital-risque ont déboursé 47,4 milliards d’euros dans les jeunes pousses de la région, soit 8 milliards d'euros supplémentaires que sur toute l’année 2020.

Le secteur de la fintech en tête
Parti sur cette lancée, l'Europe clôturera l'année à 95 milliards d'euros d'investissements en capital-risque selon les calculs de Sifted et les données de Dealroom. Cela représente un taux de croissance de 143 %, un record depuis au moins cinq ans. Parmi les secteurs grands gagnants de cet élan d'investissements, la fintech décroche la première place avec 12,3 milliards d'euros levés jusqu'à présent. Le SaaS arrive en seconde place avec 9,7 milliards d'euros et enfin l'industrie alimentaire clôture le podium avec 4,9 milliards d'euros.

La plus grande levée de fonds jamais réalisée en Europe a eu lieu au début du mois. Le fabricant suédois de batteries Northvolt a décroché un financement de 2,8 milliards de dollars auprès d'investisseurs à l'image de Goldman Sachs et Volkswagen. La fintech Klarna, suédoise elle aussi, a bouclé en début d'année un tour de table pour un montant total d'un milliard de dollars.

Un écosystème plus dynamique
Ce type d'investissement a permis cette année, à l'Europe d'enregistrer une hausse plus importante que l'Amérique du Nord et l'Asie qui devraient atteindre respectivement les 98 % et 47 % de croissance cette année. "La dernière fois que les investissements technologiques européens ont augmenté plus rapidement, c'était avant la pandémie de 2019" rapporte le média.

La raison de cet engouement s'explique un passage au numérique accéléré par la pandémie du Covid-19. Selon Paul Miller, associé directeur et PDG de Bethnal Green Ventures, il y a désormais en Europe "un écosystème de start-up tellement plus dynamique et mature par rapport à il y a 20 ans." Pour Sifted Alison Imbert, directrice de Partech, une société de capital-risque basée à Paris, "nous assistons ce qui s’est passé il y a quelques décennies aux États-Unis."

Des ambitions à tenir
Toutefois, "l'Europe est tout simplement en train de rattraper le reste du monde, surtout par rapport à l'Amérique du Nord et à l'Asie", tempère de son côté Mathias Ockenfels, associé général chez Speedinvest. De plus, investir à une vitesse vertigineuse à ses limites, selon Pratima Aiyagari, associée de la société paneuropéenne de capital-risque Nauta Capital.

"La concurrence est nettement plus forte entre les entreprises qui se disputent les mêmes contrats", explique-t-elle. "L'impact de cette vélocité accrue signifie très souvent une fuite vers la sécurité des grands logos et des grands noms. À terme cela pourrait nuire aux efforts de diversification du secteur", prévient Pratima Aiyagari.

En dehors des investissements privés, l'Europe souhaite également continuer sur cet élan en promouvant les investissements publics. L'initiative Scale-Up Europe, mise en place en décembre 2020, ambitionne à faire émerger des champions européens et développer l'écosystème. En France, le Président Emmanuel Macron a indiqué le 15 juin 2021 vouloir faire émerger, en Europe, 10 géants de la Tech valorisés à plus de 100 milliards de dollars d'ici à 2030.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.