Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Patreon lève 155 millions de dollars pour accélérer son développement en Europe

Levée de fonds La plateforme de financement participatif Patreon lève 155 millions de dollars, triplant sa valorisation dans la foulée. Elle souhaite accélérer son expansion à l’international et développer de nouveaux outils pour répondre aux besoins des nombreux utilisateurs qui l'ont rejoint depuis le début de la pandémie.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Patreon lève 155 millions de dollars pour accélérer son développement en Europe
Patreon lève 155 millions de dollars pour accélérer son développement en Europe © Will Francis - Unsplash

La plateforme de financement participatif Patreon a annoncé une nouvelle levée de fonds de 155 millions de dollars le 7 avril. Elle intervient moins de six mois après le précédent tour de table, qui s’était élevé à 90 millions de dollars.

Cette levée a été menée par le nouvel investisseur Tiger Global Management, avec la participation du fonds Woodline Partners et des investisseurs historiques de la plateforme. Elle permet à Patreon de tripler sa valorisation, qui avait déjà bondi en octobre 2020, s’élevant alors à 1,2 milliards de dollars. Elle atteint aujourd’hui 4 milliards de dollars.

Les fonds récoltés seront utilisés pour le développement des services de la plateforme, notamment de nouveaux outils de lecture de contenu, ainsi que pour poursuivre son expansion internationale. La start-up vise tout particulièrement l'Union européenne et s'y est lancée dans plusieurs pays, dont la France, en octobre dernier. Ils pourraient aussi permettre de financer de nouvelles acquisitions.

Une méthode de financement novatrice
Patreon a été créée en 2013 par le musicien Jack Conte. Il s'agit d'une plateforme en ligne qui permet aux artistes et créateurs de contenu de se financer directement auprès de leurs fans au travers d'abonnements qui donnent accès à des contenus exclusifs en échange d'un paiement récurrent. Les sommes engagées sont généralement comprises entre un et cent dollars par mois.

Un fonctionnement très différents des plateformes de crowdfunding comme Kickstarter, qui ne permettent pas de financer un projet régulièrement et sur le long terme, ou de YouTube et Twitch, dont les revenus proviennent principalement de la publicité et d'opérations de sponsoring. Le business model de Patreon repose sur une commission prélevée sur les paiements aux artistes. Elle varie entre 5 et 12% en fonction du prix des abonnements mensuels.

Une success story accélérée par la pandémie
Patreon n'est pour le moment toujours pas bénéficiaire, mais elle a connu un essor important durant l'année écoulée. Au mois de mars 2020, elle accueillait plus de 30 000 artistes. Un an après, ce sont plus de 200 000 créateurs qui sont présents sur la plateforme. Ils gagnent 100 millions de dollars par mois grâce à 7 millions de mécènes, d'après un récent communiqué. Néanmoins, seuls 2% des créateurs peuvent vivre uniquement grâce à la rémunération de leur activité sur Patreon.

La start-up a vu les concurrents se multiplier depuis deux ans, mais elle reste pour le moment la référence du genre. Deux d'entre eux se démarquent : Ko-fi, qui ne prélève aucune commission et sert en premier lieu à faire des dons uniques (avec des fonctionnalités limitées), et OnlyFans, qui tend surtout à être utilisé pour monétiser des clichés ou vidéos pour adultes. Des créneaux spécifiques qui ne font pas d'ombre au pionnier du secteur.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.