Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Smart Tourisme : A New York, de la connectivité jusque dans les poubelles

L'Usine Digitale explore les innovations de la smart city qui profitent aux touristes… comme aux habitants. A New York, un réseau de Wi-Fi public ultra performant (et gratuit) est en cours de déploiement.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Smart Tourisme : A New York, de la connectivité jusque dans les poubelles
Smart Tourisme : A New York, de la connectivité jusque dans les poubelles © LinkNYC

A New York, le touriste égaré n'est jamais vraiment seul. D'abord, parce que la grosse pomme ne dort jamais et qu'il s'y passe toujours quelque chose. Ensuite, parce que la ville débute le déploiement du réseau de Wi-Fi public gratuit le plus rapide et le plus vaste du monde, baptisé "LinkNYC".  Il sera matérialisé par des bonnes interactives (aux emplacements des actuelles cabines téléphoniques), avec deux faces couvertes de larges écrans.

 

Celles-ci proposeront une multitude de services aux habitants comme aux touristes. A commencer par un accès internet "à haute vitesse" (100 fois plus rapide que le Wi-Fi public classique, annonce le consortium CityBridge qui pilote le projet) et la possibilité de passer des coups de fils gratuits vers des numéros aux Etats-Unis.

 

L'écran tactile qui équipe les bornes diffusera des cartes interactives et des informations sur les points d'intérêt du quartier, et permettra d'alerter les secours facilement en cas de problème. Il sera aussi possible d'y recharger son téléphone portable ou sa tablette. Enfin, les bornes LinkNYC diffuseront des annonces d'intérêt général… mais aussi des publicités, qui permettent de financer les services offerts.

 

10 000 bornes dans les prochaines années

 

Les premières bornes LinkNYC doivent être installées avant la fin de l'année. A terme, 10 000 équipements de ce type doivent être déployés dans les rues de la ville, grâce à un partenariat public-privé unissant la municipalité à des entreprises comme Qualcomm. Point important : la ville a obtenu de ses partenaires qu'une partie des 10 000 bornes soit assemblée à New-York même.

 

Le projet aurait le potentiel de créer plus de 750 postes consacrés à l'installation, à la maintenance, à la vente d'espaces publicitaires et à la fabrication des totems. Précisons que ce n'est pas le premier programme ambitieux de ce type mis en œuvre à New York : les cabines téléphoniques "à l'ancienne" avaient été progressivement transformées en bornes interactives (avec la participation de Cisco) ces dernières années.

 

LinkNYC n'est qu'une illustration du volontarisme de New York en matière de smart city. D'ailleurs, la ville explore d'autres pistes technologiques pour amener plus de connectivité dans ses artères. La société Bigbelly veut y installer ses poubelles intelligentes connectées, équipées de panneaux solaires, d'une multitude de capteurs environnementaux et… de hot-spots Wi-Fi. Là encore, la publicité financerait ce service offert aux habitants et aux touristes. Avec toujours comme crainte légitime l'exploitation des données personnelles et les possibles atteintes à la vie privée…

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media