Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Tracking publicitaire : Snap aussi fait les frais de la nouvelle politique d'Apple

Vu ailleurs L'éditeur de l'application Snapchat a publié un chiffre d'affaires trimestriel légèrement inférieur à ses prévisions, pénalisé par le recul de la publicité sur iOS résultant des nouvelles règles d'Apple sur le tracking publicitaire.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Tracking publicitaire : Snap aussi fait les frais de la nouvelle politique d'Apple
Tracking publicitaire : Snap aussi fait les frais de la nouvelle politique d'Apple © Snap

Snap, l'entreprise derrière l'application sociale Snapchat, a manqué son objectif de chiffre d'affaires de 3 millions de dollars au troisième trimestre. La société, qui a tout de même publié des revenus record d'un milliard de dollars, attribue sa légère contre-performance à la nouvelle politique de tracking publicitaire d'Apple.

Depuis avril 2021 et la mise à jour de son système d'exploitation mobile iOS 14, Apple permet à ses utilisateurs de choisir s'ils acceptent le tracking publicitaire de la part d'éditeurs tiers. Ce qui remet en question le modèle de nombre d'acteurs dont le modèle économique repose sur la publicité ciblée, comme Facebook ou les régies publicitaires. Selon les acteurs de la publicité français, la mise en place de l'App Tracking Transparency aurait fait chuter les revenus publicitaires de moitié.

Le problème de la mesure
"Nous nous attendions à ce que cela perturbe l'activité, mais la nouvelle solution de mesure fournie par Apple n'a pas pris la place que nous anticipions, si bien qu'il est devenu compliqué pour nos partenaires publicitaires de mesurer leurs performances et de gérer leurs campagnes de publicité sur iOS", a expliqué Evan Spiegel, le patron de Snap, aux analystes lors de la présentation de ses résultats, tout en reconnaissant qu'un meilleur contrôle sur leurs données personnelles était une bonne chose pour les utilisateurs et la "bonne santé de l'écosystème".

La mesure de la performance est l'autre grande problématique liée à la disparition des cookies tiers (et de l'identifiant utilisé par Apple), avec le ciblage. L'impact concerne à la fois la mesure de la visibilité des campagnes et celle des conversions, dans la mesure où leur rôle était de suivre l'activité des utilisateurs d'une application à l'autre.

Snap revendiquait fin septembre un nombre d'utilisateurs actifs quotidiens de 306 millions, en progression de 13 millions.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.