Actualité web & High tech sur Usine Digitale

[Véhicule autonome] Pour contrer Nvidia, Intel s'offre la pépite israélienne Mobileye

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Intel a déboursé 15,3 milliards de dollars pour s'offrir Mobileye et concurrencer Nvidia dans la course au véhicule autonome. Grâce à cette acquisition, le géant américain des semi-conducteurs s'impose sur tous les marchés de l'intelligence artificielle.  

[Véhicule autonome] Pour contrer Nvidia, Intel s'offre la pépite israélienne Mobileye
[Véhicule autonome] Pour contrer Nvidia, Intel s'offre la pépite israélienne Mobileye © Mobileye

Intel poursuit ses emplettes dans l'univers de l'intelligence artificielle. Après l'acquisition de Nervana, spécialisée dans le deep learning, en août dernier, puis de la start-up Movidius et sa technologie de vision par ordinateur pour l'IoT, un mois plus tard, le géant du silicium vient de s'offrir la pépite israélienne Mobileye pour 15,3 milliards de dollars.

 

Intel s'impose sur tous les marchés de l'IA

Grâce à cette acquisition, qui devrait être finalisée d'ici la fin de l'année, le géant américain des semi-conducteurs va pouvoir concurrencer Nvidia dans la course au véhicule autonome et ainsi être au cœur de la plupart des marchés clés de l'intelligence artificielle.

 

Fondée en 1999 et basée à Jérusalem, Mobileye propose ses systèmes de vision à de nombreux constructeurs. L'entreprise a notamment mis au point un système d'exploitation en temps réel qui croise plusieurs données pour déterminer la position du véhicule et obtenir une carte en utilisant peu de bande passante. Le système repose sur sa puce EyeQ, dont la puissance serait supérieure à trente ordinateurs, qui permet de détecter les obstacles sur la route. L'EyeQ5, la dernière version de la puce co-développée avec STMicro, devrait être en mesure d'exécuter plus de 12 tera-opérations par seconde, tout en maintenant la consommation d'énergie au-dessous de 5 W.

 

Déjà un partenariat avec BMW pour faire rouler 40 prototypes

Intel et Mobileye s'étaient déjà rapprochés dans le cadre d'un partenariat noué avec BMW. En juillet 2016, les trois partenaires ont combiné leurs expertises  pour bâtir une plateforme technologique sur laquelle BMW pourra construire des véhicules suffisamment automatisés et sûrs pour libérer complètement l’utilisateur des fonctions de conduite et contrôle. Au total, 40 prototypes seront déployés en Europe et aux Etats-Unis d'ici la fin de l'année. Le lancement de la production de série est, quant à lui, prévu pour 2021.

 

MobileEye travaille également avec Delphi pour mettre au point un système de conduite baptisé Centralized Sensing Localization and Planning (CSLP), dont la commercialisation est prévue en 2019. D'après ses concepteurs, CSLP est capable de détecter les piétons, les vélos, et bien sûr les autres véhicules peu importe la manière dont ils circulent. 

 

Un marché à plus de 70 milliards de dollars

L'année dernière, Intel avait précisé qu'il comptait investir 250 millions de dollars dans les start-up spécialisées dans les technologies de conduite autonome. Le marché des véhicules sans chauffeur devrait peser plus de 70 milliards de dollars à l'horizon 2030.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale