Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Volkswagen pourrait racheter la division véhicule autonome de Huawei

Vu ailleurs Volkswagen serait en discussion avec Huawei pour s'emparer de sa division de conduite autonome. Le montant de l'opération pourrait s'élever à plusieurs milliards d'euros.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Volkswagen pourrait racheter la division véhicule autonome de Huawei
Volkswagen pourrait racheter la division véhicule autonome de Huawei © Erik Mclean/Unsplash

Volkswagen serait en discussion avec Huawei pour s'emparer de sa toute récente division en charge de la conduite autonome. Cette information est rapportée jeudi 17 février 2022 par le magazine allemand Manager Magazin. Le montant d'une telle acquisition pourrait s'élever à plusieurs milliards d'euros, rapporte TechCrunch. Huawei et Volkswagen n'ont pas voulu commenter l'information.

Huawei et l'automobile
Le spécialiste des équipements télécoms et des smartphones s'est lancé en 2019 dans l'automobile. Son unité dédiée à la conduite autonome fait partie de sa division commerciale en charge des solutions pour les véhicules intelligents. La stratégie de Huawei dans ce domaine soulève de nombreuses questions. Certains pensent que l'entreprise chinoise cherche à développer son propre véhicule alors qu'elle a répétée à plusieurs reprises vouloir se positionner comme un fournisseur de composants pour les constructeurs, à la manière de ce que font Nvidia et Qualcomm.

L'année dernière, la société basée à Shenzhen a présenté ses solutions de conduite automatisée. Elles avaient été préinstallées dans une berline produite en série par Arcfox, une nouvelle marque de voitures électriques du constructeur automobile chinois BAIC. Huawei a fourni les puces et le système d'exploitation embarqué. En août 2021, l'entreprise de Shenzhen a aussi annoncé un partenariat avec le constructeur GAC avec comme objectif de concevoir et commercialiser huit modèles de véhicules.

De multiplie partenariats dans les véhicules autonomes
Volkswagen, de son côté, a déjà conclu un partenariat avec Argo AI, une start-up basée à Pittsburg spécialisée dans les véhicules autonomes et qui est également soutenue par Ford. Les partenaires ont dévoilé l'ID Buzz autonome en septembre dernier. Le célèbre Combi de Volkswagen doit faire son retour bardé des technologies de conduite autonome d'Argo AI.

En s'emparant de la division de Huawei, Volkswagen cherche à se renforcer encore plus dans ce domaine. Surtout que la Chine est un marché clé pour le constructeur. Un partenariat ne serait-il pas suffisant ? En Chine, des entreprises technologiques comme Baidu, Alibaba ou Didi travaillent également au développement de véhicules autonomes. Baidu a formé une coentreprise avec Geely, et Didi s'est rapprochée de BYD.

Quelle stratégie pour Huawei ?
Ces rumeurs arrivent à un moment délicat pour Huawei, selon TechCrunch. Su Jing, l'ancien responsable de la division produit pour la conduite autonome de Huawei, a quitté l'entreprise en janvier après avoir fait ce que Huawei a qualifié de "commentaires inappropriés" sur Tesla, puisqu'il a accusé l'Autopilot de "tuer des gens". L'homme n'était pas fan des robots taxis et ne voyait pas l'avenir du véhicule autonome dans de tels déploiements.

L'acquisition de cette activité par Volkswagen devrait être coûteuse. Huawei prévoyait de dépenser un total d'1 milliard de dollars en R&D pour l'année 2021 sur sa division en charge des solutions pour les véhicules intelligents. Elle visait également à constituer une équipe de R&D comptant 5000 employés, dont plus de 2000 travaillant uniquement sur la conduite autonome. Mais si Huawei investit aussi massivement dans la conduite autonome pourquoi rendrait-elle sa division ?

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.