Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Volkswagen noue un partenariat avec Bosch dans la conduite autonome

Cariad, la filiale de Volkswagen, et Bosch travaillent ensemble au développement de fonctionnalités de conduite autonome. Le but est de proposer de tels systèmes sur les différentes gammes de véhicules Volkswagen et de les commercialiser auprès d'autres constructeurs. Les partenaires développent des systèmes de conduite autonome allant du niveau 2 SAE au niveau 3, voire plus si cela est possible.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Volkswagen noue un partenariat avec Bosch dans la conduite autonome
Volkswagen noue un partenariat avec Bosch dans la conduite autonome © Bosch

Cariad, une filiale de Volkswagen, noue un partenariat dans la conduite autonome. Les deux entreprises évoquent le 25 janvier 2022 un partenariat étendu dans le but de rendre les systèmes avancés d'aide à la conduite (ADAS) et les systèmes de conduite autonome adaptés à la production de série et accessible au plus grand nombre en les proposant dans différentes gammes de véhicules. "La conduite automatisée est la clé de l'avenir de notre industrie", insiste Dirk Hilgenberg, PDG de Cariad.

Des fonctionnalités disponibles dès 2023
Cariad et Bosch veulent mettre au point une plateforme logicielle standardisée afin de la déployer dans les tous les véhicules particuliers Volkswagen. "Nous serons aussi en mesure de proposer les solutions que nous développons  à d'autres clients, et établir ainsi de nouvelles normes", a commenté Dr Markus Heyn, Bosch board of management member. Dans un premier temps, les partenaires veulent mettre au point des ADAS permettant au conducteur de retirer temporairement les mains du volant. Les partenaires parlent de fonctionnalités de conduite autonome de niveau 2 SAE qui seront notamment disponibles pour la conduite urbaine, extra-urbaine et sur autoroute. Les premières fonctionnalités doivent être installées en 2023.

Puis, Bosch et Cariad souhaitent mettre au point un système qui prend en charge toutes les fonctions de conduite sur autoroute (niveau 3 SAE). Les partenaires ajoutent étudier la possibilité de fixer des objectifs pour le développement de systèmes de conduite autonome de niveau 4 SAE. Cela correspond à un système de conduite pleinement autonome sur certaines zones préalablement définies, comme l'autoroute. Aucune assistance de la part du conducteur n'est requise, il peut vaquer à ses occupations mais doit reprendre la conduite lorsque le véhicule quitte cette zone.

Un environnement pour collecter les données
Le cœur du projet est le développement de logiciels alimentés par des données provenant de différents capteurs permettant d'avoir une vision à 360°. "Un environnement de développement très innovant sera créé pour l'enregistrement, l'évaluation et le traitement des données", assurent les partenaires. Des technologies d'intelligence artificielle seront utilisées au sein de cet environnement. Plus la quantité de données provenant de conditions de circulation réelle est importante, plus les fonctions de conduite autonome développées seront robustes et naturelles.

Les partenaires entendent tester les fonctions de conduite automatisée à grande échelle. "Le meilleur terrain d'essai pour le développement de la conduite automatisée est le trafic routier, explique Dr. Mathias Pillin, président de Bosch Cross-Domain Computing Solutions. Avec l'aide de l'une des plus grandes flottes de véhicules connectés au monde, nous aurons accès à une énorme base de données". L'idée est d'intégrer en continu et en temps réel les données recueillies dans des conditions de circulation réelles dans le processus de développement des systèmes de conduite autonome.

En tant qu'équipementier Bosch travail avec de très nombreux constructeurs automobiles. Dans la conduite autonome, Bosh a déployé un pilote de robot taxi en Californie mené en partenariat avec Mercedes-Benz. Avec Ford, il a testé un système de parking autonome à Détroit. Volkswagen de son côté a présenté un plan stratégique en mars 2021 qui vise à accélérer dans le logiciel, la mobilité, l'autonomie et l'électrification.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.