Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Volkswagen veut concevoir ses propres puces pour équiper ses véhicules autonomes

Vu ailleurs Volkswagen va se lancer dans la conception de puces. Le constructeur automobile aimerait développer ses propres puces hautes performances pour équiper ses véhicules autonomes. En détenant ses propres brevets, Volkswagen espère prendre de l'avance sur ses concurrents et déployer plus facilement des systèmes de conduite autonome.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Volkswagen veut concevoir ses propres puces pour équiper ses véhicules autonomes
Volkswagen veut concevoir ses propres puces pour équiper ses véhicules autonomes © Volkswagen

Volkswagen aimerait concevoir et développer ses propres puces haute performance pour équiper ses véhicules autonomes au même titre que les logiciels nécessaires à leur fonctionnement. Cette information a été transmise par le directeur général Herbert Diess au titre de presse allemand Handelsblatt et reprise par Reuters.

"Pour obtenir des performances optimales compte tenu des exigences élevées qui existent pour les voitures, logiciel et équipement doivent provenir de la même main", a justifié Herbert Diess. Volkswagen ne prévoit toutefois pas de fabriquer ses propres semi-conducteurs, mais de détenir les brevets. Une vision en accord avec sa nouvelle stratégie Trinity résolument tournée vers les logiciels. Sa division logicielle Cariad va s'étendre pour la prendre la main sur ce sujet et se doter de l'expertise nécessaire.

Plus de contrôle
Une réponse à Tesla ? Si dans un premier temps l'entreprise de véhicule électrique utilisait des puces Nvidia, elle intègre désormais ses propres puces dans ses véhicules. Cela lui donne plus de contrôle sur le développement de son système "Autopilot" et le déploiement de nouvelles fonctionnalités. Volkswagen semble vouloir suivre ses pas. "Apple et Tesla ont des compétences plus élevées en termes de design des semi-conducteurs", a confirmé Herbert Diess.

Concevoir ses propres semi-conducteurs lui permettrait éventuellement de prendre de l'avance sur certains concurrents ou s'en différencier. Volkswagen semble vouloir se devenir une société plus technologique et plus agile. A l'inverse, Daimler a fait le choix du partenariat. Le constructeur allemand a dévoilé l’année dernière un accord avec Nvidia pour développer et équiper ses voitures Mercedes-Benz d’une puce et d’une plateforme logicielle de nouvelle génération.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.