Amazon lorgne sur les camions autonomes de Plus.ai

Amazon a commandé 1 000 systèmes de conduite autonome pour poids lourds auprès de Plus.ai. Le géant de l'e-commerce a également pris une option lui permettant d'acquérir 20% des parts de la start-up alors qu'elle envisage de faire son introduction en bourse via une fusion avec un SPAC.

Partager
Amazon lorgne sur les camions autonomes de Plus.ai

Amazon fait un pas de plus dans le monde des véhicules autonomes. Le géant de l'e-commerce a commandé 1 000 systèmes de conduite autonome auprès de Plus.ai, qui est spécialisée dans l'automatisation des camions. Cette annonce, rapportée par Bloomberg, s'accompagne d'une option permettant à Amazon d'acquérir 20% des parts dans la start-up à un prix fixe.

Une levée de 200 millions de dollars
La jeune pousse, qui s'était fait connaître en traversant les Etats-Unis d'est en ouest avec un camion autonome, a levé 200 millions de dollars en février dernier. En mai dernier, elle a annoncé avoir noué un partenariat en vue de fusionner avec Hennessy Capital V, qui est un SPAC (une société d'acquisition à vocation spécifique). La start-up va recevoir 500 millions de dollars et cet accord valorise Plus à 3,3 milliards de dollars.

La jeune pousse californienne a été fondée en 2016 par quatre étudiants de Stanford : David Liu, Hao Zheng, Shawn Kerrigan et Tim Daly. Elle s'appuie sur des capteurs, un algorithme d’apprentissage profond et une technologie de localisation et de cartographie simultanées (SLAM) pour rendre les camions autonomes. Plus souhaite débuter la production en masse de son système de conduite autonome dès cette année et assure que près de 10 000 unités ont été précommandées. Elle aimerait également mettre en place un réseau de vente et de support pour aider des flottes à intégrer sa solution de conduite autonome dans leurs opérations quotidienne.

L'automatisation jusqu'au dernier kilomètre
L'appétence d'Amazon pour les systèmes de conduite autonome est déjà connue. L'entreprise a déboursé 1 milliard de dollars pour s'emparer de Zoox, une start-up qui planche sur les véhicules autonomes et la mise en place de services de robot taxi. Les bénéficies de l'automatisation des véhicules sur l'activité d'Amazon semblent considérables puisqu'une grande partie de son activité d'e-commerce consiste à transporter et livrer des produits. Au-delà des longues distances, Amazon réfléchit également à l'automatisation sur le dernier kilomètre.

L'Américain travaille au développement de robot de livraison autonome. Il s'est emparé de la start-up Dispatch puis a dévoilé Scout, son robot de livraison à six roues qui est testé à Irvine en Californie. En parallèle, Amazon réfléchit à l'utilisation de drones. Sa division Amazon Prime Air a obtenu l'autorisation de déployer un service commercial de livraison par drone. Elle n'a pas encore précisé où est quand ce service sera mis en place. L'entreprise, qui opère plusieurs tests sur des sites au nord-ouest des Etats-Unis et aux alentours de Vancouver, a aussi déjà réalisé des livraisons expérimentales au Royaume-Uni.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS