Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La pépite chinoise WeRide lève 330 millions de dollars pour ses véhicules autonomes

Levée de fonds WeRide, start-up chinoise qui planche sur le développement de véhicules autonomes et la mise en place de services de robot taxi, lève 330 millions de dollars. Une levée de fonds qui va l'aider à poursuivre ses efforts de R&D et la commercialisation de ses produits en vue d'offre une mobilité autonome à grande échelle.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La pépite chinoise WeRide lève 330 millions de dollars pour ses véhicules autonomes
La pépite chinoise WeRide lève 330 millions de dollars pour ses véhicules autonomes © WeRide

WeRide, start-up chinoise spécialisée dans le développement de véhicules autonomes, lève 330 millions de dollars. Une levée de fonds en série C qui va valorise la start-up, notamment soutenue par l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, à 3,3 milliards de dollars. Ont participé à ce tour de table : IDG Capital, Homeric Capital, K3 Ventures, CMC Capital Partners, Qiming Venture Partners et d'autres encore.

Cette levée de fonds intervient après un précédent tour de table de 310 millions de dollars annoncé en janvier dernier, dont 200 millions de dollars avait été annoncés en décembre. Ces montants montrent les coûts extrêmement importants qui sont nécessaires au développement d'une telle technologie. A titre d'exemple, Waymo, la filiale d'Alphabet qui a récemment commencé à lever des fonds auprès d'investisseurs extérieurs, a collecté un total de 5,75 milliards de dollars en l'espace d'un an.

Des voitures aux bus autonomes
WeRide, start-up fondée en 2017, mène de nombreux essais. Son service de robot taxi "Robotaxi", qui couvre une zone de 144km² à Guangzhou, est ouvert au public depuis novembre 2019. La start-up assure avoir réalisé 147 128 courses et transporté plus de 60 000 passagers lors de sa première année d'exploitation. WeRide a également obtenu l'autorisation du DMV de Californie, aux Etats-Unis, de réaliser des tests avec ses véhicules autonomes, sans opérateur de sécurité, dans les rues de San José.

Face à ses réussites, WeRide a annoncé vouloir également développer des bus autonomes pour les services de transport en commun. Elle a déjà mis au point Robobus, une navette autonome pensée pour être exploitée sur des routes ouvertes en ville. Le modèle n'a ni pédale ni volant et embarque la plateforme de conduite autonome de WeRide. Avec cette levée de fonds, la start-up va poursuivre ses efforts dans la R&D et la commercialisation "dans le but d'offrir une mobilité autonome à grande échelle dans un futur proche", affirme Tony Han, fondateur et CEO de WeRide.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.