Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up française Slite lève 10 millions d'euros pour son outil de travail collaboratif

Levée de fonds Slite lève 10 millions d'euros afin de doter son outil de travail collaboratif et de partage de documents de nouvelles fonctionnalités hors-ligne. La start-up fondée en 2016 souhaite aussi renforcer son équipe composée actuellement de 20 salariés.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up française Slite lève 10 millions d'euros pour son outil de travail collaboratif
La start-up française Slite lève 10 millions d'euros pour son outil de travail collaboratif © Slite

Slite a annoncé mercredi 15 avril 2020 avoir levé 10 millions d'euros afin d'améliorer son outil de travail collaboratif. Cette levée de fonds en série A, à laquelle son investisseur historique Index Ventures a contribué, est menée par Spark Capital.

Près de 4 000 clients

Slite n'est pas un logiciel de messagerie interne, comme Microsoft Teams ou Slack, mais un système de partage de documents. La jeune pousse assure que des outils comme Word, Google Docs, ou Confluence n'ont pas encore su répondre aux demandes de ce marché. Slite permet donc d'organiser des documents, de les partager au sein d'une équipe et de travailler dessus à distance et de façon collaborative.

La start-up passée par eFounders et Y Combinator assure que près de 4 000 entreprises utilisent déjà sa solution dont Airbnb, Meero et WeTransfer. Comme bon nombre de ses concurrents, Slite assure proposer un produit "extrêmement facile à utiliser pour n'importe quel salarié ou entreprise", affirme son CEO Christophe Pasquier, dans un communiqué.

Ajouter une fonctionnalité hors-ligne

"Nous remettons en question des acquis comme les réunions incessantes, la communication en temps réel et même le besoin de bureaux, affirme Christophe Pasquier. Slite prône la transparence, la collaboration asynchrone et le télétravail". Des points qui pourraient séduire de nouveaux clients puisque de nombreux salariés se voient obligés de télétravailler alors que des mesures de confinement sont prises dans différents pays pour limiter la propagation de la pandémie de Covid-19.

La jeune pousse fondée en 2016 dispose d'une vingtaine de salariés et veut grossir ses rangs. Avec cette levée de fonds, Slite souhaite aussi améliorer son outil et le doter, par exemple, de fonctionnalités hors-ligne. Dans un secteur en plein essor des outils de travail collaboratif, il faut se démarquer pour convaincre. En France une start-up comme Klaxoon se positionne aussi sur ce créneau de la réunion. Box, DropBox ou encore Evernote proposent aussi des solutions de partage de documents et de travail collaboratif.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media