Microsoft compte proposer le jeu Call of Duty sur consoles Nintendo

Le géant américain s’est engagé à proposer le jeu Call of Duty sur les consoles de Nintendo pour les dix prochaines années, sous réserve d’obtenir le feu vert des régulateurs concernant son rachat pour 69 milliards de dollars d’Activision Blizzard, l’éditeur de la franchise à succès. 

Partager
Microsoft compte proposer le jeu Call of Duty sur consoles Nintendo

Le patron de la division Xbox de Microsoft, Phil Spencer, a annoncé mercredi sur Twitter que l’entreprise américaine s’était engagée pour 10 ans auprès de Nintendo à proposer le jeu vidéo Call of Duty sur ses consoles. "Microsoft s’engage à faire en sorte que davantage de jeux soient accessibles à un plus grand nombre de personnes, quelle que soit la manière dont elles choisissent de jouer”, a-t-il tweeté.

C’est bon pour la concurrence et bon pour les consommateurs”, a déclaré peu de temps après le président de Microsoft, Brad Smith, invitant Sony, le fabricant de consoles PlayStation, à “s’asseoir et à discuter” pour parvenir à un accord similaire.

À une condition

Mais rien n’est encore fait. Microsoft pourra effectivement faire profiter du titre Call of Duty à toutes les consoles qu’il le souhaite si son projet de rachat d’Activision, l’éditeur du jeu à succès, n’est pas freiné par le régulateur américain ou la Commission européenne, qui s’inquiètent des risques d’atteinte à la concurrence sur le marché de la distribution de jeux vidéos.

Début 2022, la firme de Redmond avait fait part de sa volonté d’acquérir la société de gaming pour 69 milliards de dollars, ce qui permettrait à Microsoft, déjà propriétaire de Xbox, de renforcer sa position au sein de l’industrie, talonnant le chinois Tencent et le japonais Sony.

Mais, il y a un mois, Bruxelles a déclenché une enquête approfondie, car “Microsoft pourrait avoir la capacité, de même que la tentation économique, de mettre en place des stratégies d’éviction des distributeurs de jeux vidéo pour consoles concurrents, par exemple en les empêchant de distribuer les jeux vidéo pour consoles d’Activision Blizzard sur les consoles ou en dégradant les conditions d’accès à ces jeux vidéo ou d’utilisation de ceux-ci”, lisait le communiqué. La Commission devrait rendre sa décision d’ici au 23 mars prochain.

L’annonce d’un accord avec Nintendo pourrait ainsi servir à désamorcer ces inquiétudes. "Je pense qu’il s’agit d’une tentative de Microsoft de faire pression sur Sony pour qu’il signe un accord avec Activision et de faciliter la finalisation de l’accord avec Activision par Microsoft", a déclaré Serkan Toto, fondateur du cabinet de conseil Kantan Games, à Reuters.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS