Oracle réussit à racheter NetSuite et détrôner SAP dans le cloud

Le groupe informatique américain Oracle parvient à faire tomber les obstacles au rachat de l’éditeur NetSuite. Une opération à 9,3 milliards de dollars qui le fait passer devant son concurrent allemand SAP dans le logiciel vendu en tant que service cloud.

Partager

Ouf ! Larry Ellison, fondateur, directeur technique et président du conseil d’administration d’Oracle, est soulagé. Son offre de rachat de l’éditeur de logiciels de gestion NetSuite va pouvoir se concrétiser enfin ce 7 novembre 2016. Le groupe informatique américain, numéro un mondial des systèmes de gestion de base de données, a réussi à lever les obstacles à son opération. De quoi accélérer sa marche forcée vers le modèle de vente de logiciels dans le cloud.

Conflit d'interêt

En juillet 2016, Oracle a annoncé l’intention de racheter NetSuite pour 9,3 milliards de dollars. Un projet qui s’est heurté à l’opposition du premier actionnaire de référence T Rowe Price, avec près de 18% du capital du petit éditeur californien. La situation est rendue compliquée par le fait que Larry Ellison détient près de 40% du capital de NetSuite. Une position qui le fait accuser par ses détracteurs de conflit d’intérêt.

Pour résoudre la crise, Oracle s’est engagé à ne finaliser la transaction que s’il obtient l’accord de plus de 50% des actionnaires votants, en dehors de Larry Ellison. Une condition remplie puisqu’il a obtenu le 5 novembre 2016 l’aval de 53,2% des autres actionnaires votants. Plus rien ne s’oppose alors à ce que l’opération se concrétise.

La plus grande acquisition d'Oracle

Pour Oracle, cette acquisition revêt une importance stratégique. C’est la plus coûteuse de toute son histoire. Depuis 5 ans, le groupe est engagé dans une lourde transformation visant à passer du modèle traditionnel de vente de logiciels en licence à celui de vente de de logiciels en tant que services cloud (SaaS pour Software as a service). Pour accélérer le mouvement, il a racheté par moins de 15 éditeurs pure players cloud.

Créé en 1998 à San Mateo, en Californie, NetSuite constitue l’une des pépites américaines du SaaS présente dans différents logiciels de gestion d’entreprise (comptabilité, ressources humaines, relation clients, etc.) avec environ 4 600 personnes dans le monde et une croissance d'environ 30% par an. Elle figure dans la liste des 14 sociétés identifiées en mai 2016 par Salesforce comme des cibles potentielles de fusions-acquisitions. Bien qu'elle soit dans le rouge, elle apporte à Oracle un chiffre d’affaires supplémentaire de près de 1 milliard de dollars. De quoi battre son grand concurrent allemand SAP dans la course au cloud.

Objectif ultime: battre Salesforce

Selon Synergy Research, Oracle se classe, au deuxième trimestre 2016, sixième avec moins de 5% du marché mondial du SaaS, derrière Microsoft (15%), Salesforce (14%), Adobe Systems, SAP et Automatic Data Processing (ces trois derniers crédités de parts de marché comprises entre 5 et 10%). Avec l’acquisition de NetSuite, il détrône SAP à la quatrième place. Mais l’ambition de Larry Ellison est de battre Salesforce, l’icône par excellence du SaaS.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS