Véhicule autonome : Ford rejoint la cohorte de partenaires de Lyft

Lyft, qui a créé une équipe dédiée au développement de systèmes pour véhicules autonomes, multiplie les signatures de partenariats. Ford s'ajoute à une liste déjà bien fournie.

Partager
Véhicule autonome : Ford rejoint la cohorte de partenaires de Lyft

L'entreprise de VTC Lyft veut devenir le fournisseur d'une plate-forme technologique de référence pour le véhicule autonome. Pour y parvenir dans un contexte concurrentiel féroce, l'américain (qui a créé cet été une entité dédiée à ce projet) multiplie les signatures de partenariats. Il vient de conclure une alliance avec le constructeur américain Ford. Celui-ci pourra à l'avenir connecter ses véhicules sans conducteur au réseau de Lyft. Ford et Lyft entendent aussi travailler sur le software, la data, les interfaces utilisateurs et l'expérience client.

Lyft disposait déjà de liens forts avec General Motors (qui l'a financé à hauteur de 500 millions de dollars), et avait signé une entente avec Jaguar Land Rover (sa division Inmotion dédiée à la mobilité avait injecté 25 millions de dollars dans Lyft).

Le plus d'alliances possibles pour devenir un acteur "agnostique"

Lyft noue aussi des partenariats avec des acteurs ayant une stratégie similaire à la sienne comme Waymo, la division véhicule autonome d'Alphabet, la maison-mère de Google. Alphabet pourrait même investir dans Lyft dans les prochains mois, selon des rumeurs rapportées par les médias américains.

Waymo a rejoint dans le "Lyft Club" d'autres acteurs clés de cette industrie naissante comme, Drive.AI, qui conçoit le "cerveau" des futurs véhicules autonomes, et la start-up de Boston Nutonomy (pour des travaux de R&D communs sur l'expérience passager). Lyft veut ainsi rendre sa plate-forme "ouverte" et compatible avec le plus de solutions possibles. Sa stratégie est d'ouvrir son "réseau" à des véhicules autonomes issus de différentes flottes opérées par des start-up, des transporteurs, des constructeurs automobiles… Il espère ainsi atteindre rapidement une masse critique suffisante pour proposer du transport semi-autonome, puis autonome à la demande à ses clients. Et devenir un acteur véritablement "agnostique" du marché du véhicule autonome.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS