Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Volkswagen lance (enfin) son service d'auto-partage WeShare à Berlin

Volkswagen déploie 1 500 e-Golf dans les rues de Berlin pour y lancer son service de véhicules en auto-partage WeShare. Le constructeur allemand poursuit son offensive dans les services de mobilité et tente de rattraper son retard sur ses compatriotes BMW et Daimler, déjà présents dans la ville allemande et qui ont récemment annoncé avoir rapproché leurs services de mobilités.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Volkswagen lance (enfin) son service d'auto-partage WeShare à Berlin
Volkswagen déploie 1 500 e-Golfe en auto-partage dans les rues de Berlin. © Volkswagen AG

Volkswagen avait annoncé son intention de lancer son service d'auto-partage à Berlin. C'est chose faite. Le constructeur allemand a annoncé jeudi 27 juin 2019 déployer 1 500 e-Golf 100% électriques dans les rues de Berlin. La flotte de véhicules en auto-partage sera complétée l'année prochaine avec 500 e-Up ainsi que des ID.3 lors de leur mise sur le marché mi-2020. En parallèle de l'augmentation de la flotte, Volkswagen élargira le périmètre concerné pour l'utilisation de ce service qui ne concerne au départ qu'une zone d'environ 150 km² dans le centre-ville et au-delà de la ceinture périphérique ferroviaire de la ville.

 

Volkswagen tente de rattraper BMW et Daimler

Pour utiliser ce dispositif, pas de frais d'inscription à débourser mais la nécessité d'avoir 21 ans, un an de permis et une adresse en Allemagne. Au lancement, le prix sera de 0,19 euros par minute. Mais dès septembre, le service WeShare aura trois tarifications différentes avec un prix moyen de 0,29 euros par minute. Au départ, WeShare s'occupera de la recharge des véhicules. Puis, "les utilisateurs seront incités à recharger les véhicules eux-mêmes", ajoute le constructeur dans un communiqué.

 

Dans un premier temps, Volkswagen essaye sans doute de rattraper son retard sur ses compatriotes BMW et Daimler (qui ont rapproché leurs services de mobilités) et proposent déjà un service similaire avec leurs plateformes Drive Now et Car2Go. Les constructeurs automobiles se tournent tous vers ce marché attractif, mais difficile à rentabiliser. Le nombre d’utilisateurs de l’auto-partage a été multiplié par 14 depuis 2010 en Allemagne en passant de 180 000 à 2,46 millions de personnes enregistrées, assure néanmoins le constructeur.

 

WeShare à Prague et Hambourg en 2020

Ce service d'auto-partage WeShare est intégré à la division Volkswagen We chargée de développer de nouveaux services de mobilité, de l'aide pour trouver une place de parking (WePark) à des tests pour un service de livraison dans le coffre (We Deliver), en passant par des offres de recommandations personnalisées de biens ou services disponibles à proximité du véhicule (WeExperience).

 

Volkswagen utilise la plate-forme du Français Vulog pour opérer son service de véhicule en free floating. Cette dernière peut aussi comporter des services de trottinettes et scooters en free floating. En fonction de l'évolution du secteur, Volkswagen pourrait facilement compléter son service de véhicules en auto-partage avec sa trottinette électrique Cityskater et son scooter électrique Streemate qui sont encore au stade de la conception. Une chose est sûre : Volkswagen prévoit déjà le lancement de WeShare à Prague en collaboration avec Skoda puis à Hambourg courant 2020.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale