L'Union européenne crée un fonds de fonds doté de 10 milliards d'euros pour financer les scale-up

10 milliards d'euros. C'est la somme que souhaite atteindre dans les semaines à venir le "fonds de fonds" destiné à financer les scale-up européennes. Ce nouveau véhicule financier a été annoncé à l'occasion de la conférence sur la souveraineté numérique. Il est déjà doté de 3,5 milliards d'euros provenant majoritairement de la France et de l'Allemagne.

Partager
L'Union européenne crée un fonds de fonds doté de 10 milliards d'euros pour financer les scale-up

Comment parvenir à avoir 10 champions européens de la tech valorisés plus de 100 milliards d'euros d'ici 2030 ? Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances, a rappelé que le marché européen est le plus grand au monde. L'Union européenne est également dotée de start-up, laboratoires de recherche et universités prestigieuses. "Il manque l'argent", glisse le ministre à l'occasion de la conférence sur la souveraineté numérique qui se tient les 7 et 8 février 2022 à Paris.

10 milliards d'euros pour les Scale-up
Dans le cadre de l'initiative Scale-up Europe, impulsée par Emmanuel Macron, un fonds de fonds appelé "European Tech Champions Initiative" (ETCI) voit le jour ce mardi 8 février 2022. Doté pour l'instant de 3,5 milliards d'euros il disposera d'une enveloppe totale de 10 milliards d'euros dans les semaines à venir. Pour l'instant l'Allemagne et la France ont chacun mis 1 milliard d'euros. La Banque européenne d'investissement ainsi que Bpifrance ont chacun rajouté 500 millions d'euros. Le reste provient d'autres investisseurs comme la banque publique danoise.

Font également partie de cette initiative qui vise à structurer l'industrie du capital-risque en Europe : le Danemark, l'Estonie, la Grèce, l'Espagne, l'Italie, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, les Pays-Bas, l'Autriche, le Portugal, la Roumanie, la Finlande, la Suède ainsi que la Bulgarie et la Slovénie. Ces partenaires devraient annoncer leurs participations dans les semaines à venir. D'autres Etats se joindront peut-être à l'initiative.

10 à 20 fonds d'un milliard
Logiquement, ce fonds de fonds, administré sous mandat par le Fonds européen d'investissement (FEI) – une filiale de la Banque européenne d'investissement (BEI) – a pour but d'investir dans des fonds d'investissements européens. L'objectif est de parvenir à avoir une dizaine voire une vingtaine de fonds dotés d'un milliard d'euros dans les années à venir, contre deux aujourd'hui. Ces fonds d'investissement sont suffisamment importants pour prendre des tickets de 100 à 200 millions d'euros dans les scale-up européennes. A terme, le but est que 10 géants de la tech soient valorisés à plus de 100 milliards d'euros d'ici 2030. Un objectif fixé par Emmanuel Macron en juin 2021 dans le cadre de l'initiative Scale-up Europe.

Pour parvenir à ce résultat, il tente de répliquer le modèle mené en France avec la création de Bpifrance et l'initiative Tibi. L'objectif, déjà rempli, était de parvenir à avoir 25 licornes françaises d'ici 2025. Au-delà de la création de ce fonds de fonds, l'initiative Scale-up Europe souhaite également mettre l'accent sur les deep tech. Pour mettre en lumière ces start-up, une centaine d'entre-elles seront recensées et mises en lumière à l'occasion d'un classement "EIC Scale Up 100". L'occasion pour elles de se voir également proposer un soutien dédié. Ce système fait penser au Next40 et French Tech 120 mis en place dans le cadre de la French Tech.

Enfin, un guichet unique sera mis en place au niveau européen. L'idée derrière est que les start-up puissent se renseigner auprès de ce guichet sur les différents "visa talents" mis en place au niveau européen (comme le French Tech Visa en France, l'Estonie a également mis en place un visa pour accueillir les professionnels qualifiés). Cette initiative "European Tech Talents", notamment menée par Business France, doit aussi travailler à la facilitation des procédures administratives.

Avec ces annonces, l'initiative Scale-up Europe prend forme. Cela sera-t-il suffisant ? N'est-il pas également temps de mettre en place des mécanismes pour favoriser les champions européens lors des appels d'offres faits par les gouvernements ?

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS