Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Face à la montée en puissance de Zoom, Google offre gratuitement son service de visioconférence Meet

A partir du 4 mai, les internautes disposant d'un compte Gmail pourront gratuitement utiliser le service de visioconférence Google Meet. Il était jusqu'ici réservé aux professionnels via G Suite. Quelques correctifs ont été apportés pour éviter des incidents comme a pu en connaître Zoom qui a vu, malgré cela, son nombre d'utilisateurs quotidien exploser depuis le début du confinement.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Face à la montée en puissance de Zoom, Google offre gratuitement son service de visioconférence Meet
Face à la montée en puissance de Zoom, Google offre gratuitement son service de visioconférence Meet © Google Meet

Google annonce le 29 avril 2020 la future gratuité de son service de visioconférence Meet. A partir du 4 mai 2020, tous les internautes disposant d'un compte Gmail pourront utiliser ce service jusqu'ici réservé aux professionnels via la suite logiciel G Suite. 100 participants maximum seront autorisés par réunion.

Des ajustements pour sécuriser les réunions

Pour des raisons de sécurité, il sera impossible aux personnes non connectées à un compte Google de participer aux visioconférences, indique The Verge. De plus, les internautes n’ayant pas été directement invités à une réunion Meet à partir de Google Agenda ne pourront pas rejoindre une visioconférence en cours mais devront patienter dans une "salle d’attente".

L'objectif est d'éviter les soucis à l'image des incidents connus par l'application de visioconférence Zoom. Des trolls ont exploité la simplicité d'utilisation de ce service pour s'introduire dans des appels pour exposer des images pornographiques, proférer des discours racistes… En parallèle de ces incidents, Zoom a connu une explosion de ses utilisateurs quotidiens. Le 23 avril 2020, l'application de visioconférence a atteint les 300 millions d'utilisateurs quotidien, soit une augmentation de 50% entre mars à avril.

A ce titre, Google espère sûrement que les utilisateurs méfiants de Zoom se tourneront vers Meet, anciennement appelé Hangouts Meet. Hangouts Chat, le concurrent de Google Slack and Teams, a également été récemment renommé Google Chat. Auparavant, ces deux outils étaient compris dans un seul et même service : Hangouts. Cette séparation répondait à l'arrivée sur le marché de Microsoft Teams en mars 2017, le logiciel de discussion de groupe de l'entreprise américaine.

une stratégie confuse

La stratégie de Google avec ses applications de messagerie reste toutefois confuse. L'entreprise de Mountain View a accumulé les outils de chat – parmi lesquels Google Chat, Duo, Android messages – sans nécessairement persévérer pour en faire des références, créant la confusion sur son offre et sur l'utilité de chacun de ces services.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media