Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ford possède désormais sa propre division véhicules autonomes

4 milliards de dollars : c'est la somme qui sera investie d'ici à 2023 par Ford dans sa nouvelle division véhicules autonomes. En attendant, la première voiture autonome fonctionnelle du constructeur est prévue pour 2021.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ford possède désormais sa propre division véhicules autonomes
Les véhicules autonomes Ford bénéficient désormais de leur propre division de recherche dans l'entreprise. © Ford

Ford a annoncé le 24 juillet 2018 la création de sa propre division véhicules autonomes. Objectif : investir 4 milliards de dollars, soit 3,42 milliards d’euros, dans les véhicules autonomes d’ici à 2023.

 

RESTRUCTURER POUR MIEUX RÉGNER

La nouvelle division de Ford, qui porte le nom de “Ford Autonomous Vehicles”, sera dirigée par Sherif Marakby, jusqu’à lors vice-président en charge des véhicules et de l’électrification, rapporte Reuters. L’enveloppe dédiée contient 4 milliards de dollars, mais la division reste ouverte à des investisseurs extérieurs.

 

Pour faire de la place à cette nouvelle division, Ford n’a pas lésiné sur les aménagements. Environ 366 000 m² à Corktown, qui propose un vaste terrain près de Detroit, seront dédiés à un hub pour ses véhicules électriques et autonomes. En 2022, la firme veut loger sur le même site 2500 de ses employés et 2500 externes provenant de partenaires ou d'autres entreprises, d’après le Detroit Curbed. “Ces investissements sont loin d’être symboliques. [...] Nous misons gros sur le futur de Ford et le futur de la mobilité”, a expliqué Bill Ford, président exécutif, au site.

 

Effectivement, si Ford veut faire partie des futurs constructeurs qui domineront le marché des voitures autonomes, il est l’heure de consolider sa place, et même de grimper un peu dans le classement. Tesla et Uber semblent avoir pris un peu de retard avec leurs accidents fatals, bien qu’Uber remettent en circulation ses véhicules autonomes. Mais Lyft en partenariat avec General Motors, et Waymo semblent assez bien partis.

 

Des objectifs déjà pour 2021, avec surtout Argo AI

La volonté du constructeur américain de se lancer dans la course aux véhicules autonomes ne date pas d'hier. Déjà en août 2016, Ford annonçait la sortie de sa voiture autonome, sans volant ni pédales, pour 2021. Elle a pour cela investi dans Velodyne, SAIPS, et en février 2017 Ford a annoncé investir 1 milliard de dollars, soit 850 millions d’euros, dans la start-up Argo AI.

 

Cette dernière, spécialisée dans l’intégration d’intelligence artificielle et de robotique dans les voitures pour les rendre autonomes, est devenue un véritable partenaire pour Ford. La jeune pousse a été fondée par d’anciens ingénieurs ayant travaillé pour les divisions véhicules autonomes chez Google et Uber. D’ici 2021, Ford et Argo AI prévoient d’avoir construit ensemble un véhicule autonome de catégorie 4 selon l'échelle de la SAE (Society of Automotive Engineering), c’est-à-dire que le véhicule est entièrement autonome, mais seulement dans des conditions météorologiques idéales, et dans des zones géographiques compatibles. L’ultime niveau d’autonomie vient juste ensuite et permettra aux voitures de conduire mieux que les humains dans toutes les situations, mais ce temps est encore loin, d’après plusieurs experts.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale