Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ubeeqo, Communauto, Drivy et Ada : Paris mise sur l'auto-partage en boucle

Ubeeqo, Communauto, Drivy et Ada : la Mairie de Paris a dévoilé le nom des quatre sociétés ayant remporté l'appel d'offres qu'elle a lancé pour son service Mobilib' qui remplace l'Autolib'. La capitale française mise sur l'auto-partage en boucle, qui implique de rendre le véhicule où il a été emprunté, plutôt que sur le free floating.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ubeeqo, Communauto, Drivy et Ada : Paris mise sur l'auto-partage en boucle
Ubeeqo, Communauto, Drivy et Ada : Paris mise sur l'auto-partage en boucle © Ubeeqo

La Mairie de Paris a dévoilé lundi 6 mai 2019 le nom des sociétés ayant remporté son appel d'offres lancé dans le cadre de Mobilib', son nouveau service de véhicules en auto-partage. Ubeeqo est le grand gagnant de cet appel d'offres. La filiale d'Europcar Mobility Group se voit confier 851 places de stationnement dans la rue (dont 713 qui contiennent des bornes de rechargement). A ses côtés, Drivy, Communauto et Ada ont remporté respectivement 154, 152 et 56 places de stationnement sans bornes de recharges.

 

Forte concurrence dans l'auto-partage à Paris

Plusieurs acteurs se sont lancés dans l'auto-partage à Paris suite au retrait d'Autolib' à l'été 2018. PSA avec Free2Move, Renault avec Moov'in Paris et Daimler avec Car2Go sont désormais présents dans la capitale et proposent des véhicules électriques en free floating. Avec Mobilib', la Mairie de Paris veut proposer un service différent puisque celui-ci repose sur un système en boucle fermée : les véhicules doivent être restitués dans leur station d'origine. Et ils peuvent être loués pour une durée minimale d'une heure. Au total, ce sont de 1 213 places de stationnement dédiées à ce service qui sont proposées par la Mairie de Paris, dont 713 anciennes places Autolib'.

 

Présent sur Paris depuis 2015, Ubeeqo va considérablement y étoffer son offre. Son objectif : disposer d'une flotte de près de 1 100 véhicules d'ici fin 2019 contre 500 aujourd'hui. Avec ces places de stationnement situées dans la rue, Ubeeqo va gagner en visibilité et accessibilité. Jusqu'à présent, la filiale d'Europcar disposait seulement d'une quarantaine de véhicules dans les rues, les autres étant stationnés dans des parkings souterrains. Ubeeqo précise vouloir principalement installer des véhicules électriques et hybrides qui sont des véhicules prisés pour des usages plus courts.

 

Car la start-up propose différents types de véhicules (électriques, hybrides et thermiques) que ce soit pour une courte ou une longue durée. Son modèle repose sur des tarifications différenciées pour ces deux usages et un abonnement trimestriel à 27 euros grâce auquel le prix à l'usage est ensuite plus faible (à partir de 4 euros par heure et 29 euros par jour contre 6 euros par heure et 45 euros par jour sans abonnement).

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media