Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Waymo et Daimler font alliance pour commercialiser des camions autonomes

Waymo et Daimler Trucks ont conclu un partenariat stratégique visant à équiper les camions Freightliner Cascadia de la technologie de conduite autonome développée par la filiale d'Alphabet. Les partenaires souhaitent commercialiser leurs camions autonomes de niveau 4 SAE aux Etats-Unis dans les années à venir.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Waymo et Daimler font alliance pour commercialiser des camions autonomes
Waymo et Daimler font alliance pour commercialiser des camions autonomes © Daimler

Waymo séduit les constructeurs automobiles. La filiale d'Alphabet spécialisée dans le développement des véhicules autonomes a annoncé mardi 27 octobre 2020 un partenariat stratégique avec Daimler Trucks. L'objectif est d'équiper les camions Freightliner Cascadia de Daimler du système de conduite autonome développé par les équipes de Waymo.

Ces camions autonomes de niveau 4 SAE seront disponibles pour les clients américains "dans les années à venir", selon les partenaires qui restent très vague sur le calendrier prévisionnel. Waymo et Daimler ajoutent réfléchir à l'expansion géographique de ce partenariat pour commercialiser les Freightliner Cascadia autonomes dans d'autres pays et éventuellement proposer d'autres modèles de camions autonomes. Une réflexion qui sera menée "dans un futur proche".

Le transport routier autonome, un secteur prometteur
Les camions autonomes sont perçus comme pouvant remédier au problème de pénurie de mains d'œuvre dans le secteur du transport routier. Que ce soit aux Etats-Unis ou en Europe, le secteur de la logistique peine de plus en plus à trouver suffisamment d'employés qualifiés acceptant de transporter des marchandises sur de longues distances. Cela fait quelques temps déjà que Waymo lorgne sur ce secteur qui lui permettrait de diversifier ses activités au-delà du transport de personnes.

Des camions autonomes de niveau 4 SAE pourraient aider à améliorer la sécurité du transport routier et renforcer l'efficacité du secteur de la logistique. Un chauffeur disposant de cette technologie pourrait enclencher le système de conduite sur des voies rapides et conduire manuellement au début et à la fin du trajet, lorsque la route est plus compliquée. Il est aussi possible d'imaginer des convois en platooning comprenant un camion de tête, dans lequel est présent un chauffeur, suivi par d'autres camions dont le système de conduite autonome est enclenché.

Une recherche très coûteuse
Avec ce partenariat, Daimler, de son côté, peut limiter ses investissements dans le développement d'une technologie de conduite autonome suffisamment robuste pour être commercialisée. En même temps, le constructeur se met dans une bonne position pour parvenir à être l'un des premiers à commercialiser un camion autonome puisque Waymo semble plutôt bien parti. Et ce n'est d'ailleurs pas le premier constructeur que séduit la filiale d'Alphabet.

En juin 2019, l'Alliance Renault-Nissan a annoncé avoir conclu un accord exclusif avec Waymo pour "explorer les services de mobilité autonome" en France et au Japon. Plus récemment, Volvo Cars a annoncé intégrer la plateforme de conduite autonome de Waymo sur des véhicules électriques conçue pour être utilisée dans un service de véhicule à la demande. Que ce soit pour les voitures ou les camions le système de conduite autonome de Waymo séduit différents partenaires.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media