Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Waymo lève 2,25 milliards de dollars pour accélérer sur les robots-taxis et les camions autonomes

Levée de fonds On savait depuis l’automne dernier que Waymo était à la recherche d’investisseurs extérieurs. Il annonce aujourd'hui une levée de fonds qui s’élève à 2,25 milliards de dollars. Si Alphabet (maison-mère de Waymo) en reste le principal contributeur, d’autres acteurs du secteur apportent un soutien financier qui devrait se concentrer sur Waymo One et Waymo Via.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Waymo lève 2,25 milliards de dollars pour accélérer sur les robots-taxis et les camions autonomes
Waymo lève 2,25 milliards de dollars pour accélérer sur les robots-taxis et les camions autonomes © Waymo

Waymo élargit le cercle de ses investisseurs. La filiale d'Alphabet, en charge du développement de véhicules autonomes, a annoncé lundi 2 mars un tour de table de 2,25 milliards de dollars. Si Alphabet, sa maison-mère, reste le principal contributeur de ce nouveau cycle de financement, d’autres noms du secteur figurent parmi les investisseurs qui croient visiblement dans la technologie développée par la petite sœur de Google.

 

Magna lâche Lyft pour Waymo

Parmi eux, le Canadien Magna International, équipementier automobile et l’Américain AutoNation, vendeur de véhicules et de services automobiles. Les fonds d’investissement Andreessen Horowitz, Silver Lake, Canada Pension Plan Investment Board, ainsi que Mubadala Investment Company deviennent également partenaires financiers de Waymo, qui veut accélérer le développement de sa technologie, y compris à l’international.

 

"Aujourd'hui, nous intégrons des investisseurs financiers et d'importants partenaires stratégiques qui apportent des décennies d’expérience et qui soutiennent des entreprises technologiques prospères développant des produits qui transforment le secteur. Avec cette injection de capital et d'expertise, aux côtés d'Alphabet, nous allons renforcer notre investissements dans nos employés, notre technologie et nos opérations, afin de déployer +Waymo Driver+ dans le monde", résume John Krafcik, dirigeant de la filiale, dans un communiqué. A noter que Magna est l’ancien partenaire de Lyft, dans lequel il avait injecté 200 millions de dollars, avant d’annoncer la fin de leur collaboration janvier dernier.

 

Waymo One et Waymo Via, des sujets prioritaires

Si Waymo ne détaille pas avec précision l’utilisation les fonds, il devrait profiter de cet argent frais pour poursuivre le développement de Waymo One, sa filiale dédiée aux robots-taxis, ainsi que celui de Waymo Via, son service de livraison de marchandises, comme la société l’évoque dans le  communiqué. Elle expérimente par exemple à Phoenix un service de transport de colis depuis un entrepôt d'UPS jusqu'à un centre de tri et mène depuis janvier des expérimentations mettant en scène ses camions autonomes au Texas et au Nouveau-Mexique. Depuis l’automne, elle teste, également à Phoenix, des courses sans chauffeur dans le cadre de son service commercial de robot-taxi à la demande.

 

Le contexte est plutôt favorable pour Waymo, notamment face à Uber, en difficulté sur le marché des technologies de conduite autonome. Le géant du VTC a dû ralentir depuis l'accident mortel d'une cycliste, causé par des défaillances humaines et technologiques qui lui sont attribuées. Il a également été accusé par un rapport d'expertise d'avoir utilisé la technologie de conduite autonome de Waymo sans autorisation. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media