Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Zippin inaugure un magasin autonome au sein du Techno Tower Hotel au Japon

La start-up californienne Zippin a conçu un magasin autonome en partenariat avec Fujitsu et le distributeur alimentaire Koyo. Situé au cœur d’un hôtel de Yokohama, au Japon, ce magasin sans caisse ni personnel combine des technologies de vision par ordinateur et un système d’identification biométrique.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Zippin inaugure un magasin autonome au sein du Techno Tower Hotel au Japon
Zippin inaugure un magasin autonome au sein du Techno Tower Hotel au Japon © Zippin

Zippin poursuit son développement. La start-up californienne a annoncé le 10 février l’inauguration d’un magasin entièrement automatisé dans la ville de Yokohama, capitale de la préfecture de Kanagawa, au Japon. Plus précisément, cette boutique baptisée "Green Leaves Plus" est située au sein du Techno Tower Hotel.

113 secondes en moyenne
Le principe est le même que pour un magasin automatisé classique, spécialité de la jeune pousse de San Francisco. Les clients doivent d’abord télécharger l’application mobile dédiée et enregistrer les informations bancaires liées à leur carte de paiement. Ils scannent ensuite un QR code via l'application pour entrer dans la boutique. Ils peuvent également utiliser l'authentification biométrique par empreinte veineuse ou reconnaissance faciale pour accéder au magasin. Une fois à l'intérieur, l’utilisateur a accès à une offre de produits frais préemballés, boissons et bento, puis sort sans passer par un terminal de paiement.

L’identification des produits repose sur une combinaison de technologies de vision par ordinateur et de capteurs. La jeune pousse, qui se positionne comme une alternative à Amazon Go et sa technologie Just Walk Out, explique qu’un client passe en moyenne 113 secondes, soit moins de deux minutes, à l'intérieur du magasin. Pour ce développement, Zippin s’est allié à Fujitsu. La société japonaise est le distributeur exclusif du système de paiement de Zippin. Elle apporte également son expertise en matière d’identification biométrique. Pour rappel, elle a été la première entreprise à déployer le système PalmSecure en magasin.

Un déploiement hors Etats-Unis
Ce nouveau concept, ouvert depuis plusieurs semaines mais qui était en phase de test, est désormais accessible au public, précise Zippin. Il pourrait être le premier d’une longue série : victime collatérale de la pandémie de Covid-19, le secteur hôtelier se tourne vers des solutions sans contact pour assurer la sécurité sanitaire des clients et protéger les personnels présents. Le groupe Koy, qui est spécialisé dans la distribution alimentaire, exploite des distributeurs automatiques et des espaces de restauration dans plus de 500 hôpitaux au Japon.

Zippin profite d’un contexte très favorable au commerce sans contact. En novembre, elle a confirmé l’ouverture d’un magasin entièrement automatisé au Mile High Stadium de Denver. La pépite américaine spécialiste des solutions d’encaissement automatique avait également inauguré au printemps un espace entièrement automatisée à Moscou, au sein d’un supermarché de l’enseigne Azbuka Vkusa, en partenariat avec Visa et la banque russe Sberbank.

Elle vise un développement hors Etats-Unis. Un choix judicieux alors qu’Amazon, qui a ouvert son concept automatisé en 2018, cherche à commercialiser sa technologie Just Walk Out là où les commerces cherchent, au-delà de la pandémie, des solutions pour réduire les files d’attente et réguler des flux de personnes très importants. Le géant américain a convaincu la société américaine OTG, qui exploite des restaurants et boutiques d'aéroports, pour son enseigne CIBO Express Gourmet Markets. Outre Just Walk Out, Amazon souhaite également développer Amazon One – son système de paiement avec authentification par la paume de la main – dans les stades, comme l’a récemment précisé Dilip Kumar, vice-président en charge d’Amazon Go.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media