Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Bataille des brevets : Google contre-attaque face au consortium Rockstar

Après l’offensive menée fin octobre par le mystérieux consortium Rockstar contre les exploitants d’Android, Google lance une contre-attaque en justice.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Bataille des brevets : Google contre-attaque face au consortium Rockstar
Bataille des brevets : Google contre-attaque face au consortium Rockstar © Google

Il n’y a pas que Samsung et Apple qui mènent une guerre des brevets sans merci. Google est lui aussi visé par une fronde d’ampleur orchestrée par ses concurrents – Apple, Microsoft, BlackBerry Sony et Ericsson - cachés derrière le consortium Rockstar.

Cette mystérieuse entreprise canadienne n’a rien à voir avec le studio de jeux vidéo qui produit la série à succès Grand Theft Auto. Il s’agit d’une coquille vide, une société qui ne créée aucun produit mais existe uniquement pour créer des procès pour violation des brevets. On appelle ça un "troll des brevets". L’unique mission de ses ingénieurs est donc de décortiquer des produits Android pour dénicher de possibles violations de brevets. Le consortium possède une arme redoutable : 6 000 brevets achetés à l’ancien équipementier Nortel.

La réplique de Google

Rockstar a lancé son offensive juridique contre Google et les sociétés exploitant le système d’exploitation Android (comme Samsung, Asus, HTC, Huaweï, LG et les terminaux de la gamme Nexus) fin octobre. Une centaine d'entreprises au total seraient accusées de violer sept brevets. Rockstar compte bien obtenir des indemnités de toutes ces sociétés. Une épée de Damoclès qui plane au-dessus de l’écosystème Android.

Selon le site GigaOM, le 23 décembre, Google a répliqué en portant plainte à son tour contre Rockstar afin de faire invalider ses requêtes. Le géant de Mountain View considère que puisque Rockstar n’a pas d’activité industrielle, elle n’a pas de brevets à faire valoir. Mais c’est le Congrès américain qui pourrait voler à sa rescousse : une nouvelle réglementation est à l’étude afin de mettre fin au phénomène des "trolls de brevets"  au fort pouvoir de nuisance.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media