Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Les champions de la gamification : CitéGreen encourage les éco-gestes

Nouvel épisode de notre série consacrée aux start-up spécialistes de la gamification. Partons à la découverte de CitéGreen, une start-up qui récompense les éco-gestes : recyclage, utilisation du vélo et même bientôt… la marche à pied.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Les champions de la gamification : CitéGreen encourage les éco-gestes
Les champions de la gamification : CitéGreen encourage les éco-gestes © CitéGreen

Si l'avion a ses Miles, qui récompensent la fidélité des voyageurs, le vélo et bientôt la marche à pied ont aussi leur programme de fidélité, baptisé CitéGreen. La start-up parisienne du même nom veut encourager les citoyens, grâce à la ludification, à adopter des éco-gestes au quotidien, comme le recyclage ou la mobilité douce. "On s'adresse vraiment à l'ensemble de la population, et pas aux écolos convaincus, précise d'emblée Emmanuel Touboul, l'un des trois co-fondateurs de la start-up. On est loin d'un discours moralisateur ou culpabilisateur. Nous pensons que ce n'est pas avec des mesures punitives qu'on réussit à faire changer les choses. Ce sont les petits efforts de chacun qui ont un gros impact".

les déplacements à vélo rapportent des points

Pour motiver les citoyens à lâcher leur voiture au profit du vélo, CitéGreen leur octroie des points à chaque kilomètre parcouru en deux roues (et prochainement, à pied). Les participants doivent simplement installer une application de tracking sur leur smartphone, leurs déplacements à vélo sont ensuite détectés automatiquement. "L'appli avec laquelle nous travaillons, Moves, utilise l'accéléromètre du téléphone pour récupérer les infos", explique Emmanuel Touboul, le maire de la "CitéGreen". A Paris, l'utilisation des Vélib' (avec laquelle la start-up a signé un partenariat) rapporte aussi des points. Là encore, l'utilisateur n'a pas besoin de se signaler à chaque fois, le tracking est automatique. Cette absence de contrainte (pas besoin de badger, de rentrer les kilomètres parcourus manuellement) contribue au succès de CitéGreen, qui a séduit 50 000 utilisateurs depuis juillet 2012.

missions rémunératrices

Les participants se prennent au jeu grâce à un système de défis, de badges, de missions et d'événements. Ils peuvent gagner des cadeaux lors d'opérations spéciales, en lien avec des annonceurs "responsables". Les points sont convertibles en bons d'achat (chez des commerçants qui paient pour acquérir de la visibilité), en réductions dans des restaurants, en magazines dématérialisés, places de cinéma, de théâtre… "Il ne faut pas être un gros rouleur pour accéder aux récompenses", promet Emmanuel Touboul.

CitéGreen travaille aussi avec des collectivités et des entreprises pour y promouvoir le recyclage et les éco-gestes. Des actions de com' verte (utilisant aussi le levier de la gamification) qui représentent une part importante du revenu de la start-up. Mais la société ne "vend pas" ou ne "loue" pas les données générées par ses usagers, assure son fondateur.

nouveau site en juin

A l'avenir, CitéGreen veut pousser plus loin les dispositifs de gamification et coller à l'émergence du "quantified self" et des objets connectés pour continuer à stimuler l'émulation entre les membres. "Nous avons déjà une forte réactivité et un haut niveau d'engagement", se félicite le co-fondateur. L'entreprise, qui compte sept salariés, prépare une nouvelle version de sa plate-forme pour le mois de juin et travaille au développement de sa propre application mobile de tracking.

Sylvain Arnulf
 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale