Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Uber viserait une valorisation de 100 milliards de dollars avec son IPO

Vu ailleurs Uber viserait une valorisation située entre 90 et 100 milliards de dollars lors de son introduction en Bourse qui lui permettrait de lever 10 milliards de dollars. Le géant du VTC devrait préciser le jeudi 11 avril les modalités de son IPO, qui aura lieu début mai selon Reuters.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Uber viserait une valorisation de 100 milliards de dollars avec son IPO
Uber diversifie ses activités que ce soit dans la livraison de repas à domicile (Uber Eats) ou de marchandise par camion (Uber Freight). © Uber Eats

Uber pourrait dévoiler les modalités de son IPO jeudi 11 avril 2019, annonce l'agence de presse Reuters, tenue informée par des personnes au fait du dossier. Le géant du VTC espère lever 10 milliards de dollars lors de son introduction en Bourse qui devrait avoir lieu début mai et atteindre une valorisation située entre 90 et 100 milliards de dollars. Soit un peu moins que les 120 milliards initialement annoncés dans la presse américaine.

 

Une valorisation certes revue à la baisse mais toujours supérieure aux 76 milliards de dollars de valorisation affichés sur le marché des levées de fonds, précise Reuters. Et si Uber arrivait à ses fins, ce serait la plus grosse IPO américaine de l'année et l'une des plus grosses pour les sociétés de la Tech.

 

Uber prudent avec cette IPO ?

Ces informations montrent qu'Uber semble être prudent, tout comme Pinterest qui vise, suite à son IPO, une valorisation plus faible que celle établie après à sa dernière levée de fonds. Une prudence de mise pour ces licornes de la Tech qui entrent sur les marchés boursiers alors qu'elles ne sont pas rentables. La valorisation de Lyft a grimpé jusqu'à 24 milliards de dollars lors de son IPO avant de redescendre. Les actions de l'entreprise de VTC s'échangeant aujourd'hui autour de 67,44 dollars, soit plus bas les 72 dollars fixés lors de son entrée en Bourse, détaille Reuters.

 

Ube, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 11,3 milliards de dollars en 2018, affiche des pertes de 1,8 milliard de dollars sur l'année 2018. Un chiffre un peu mieux que les 2,2 milliards de dollars de pertes annoncées sur 2017.

 

La coûteuse stratégie d'Uber

"Les véhicules autonomes entreront dans nos vies. La question de quand n'est pas encore réglée. Pour les déployer à grande échelle, cela va prendre du temps", a déclaré Raquel Urtasun, senior scientist chez Uber, à l'occasion d'un événement organisé par Reuters mardi 9 avril 2019. Un discours modéré sur le déploiement de cette technologie jusqu'à présent peu entendu dans la bouche de l'entreprise américaine. Une technologie assez attendue par des analystes qui pensent que cela permettra à Uber de devenir rentable. Mais le géant du VTC a connu un gros coût d'arrêt suite à l'accident mortel survenu en mars 2018. La société avait alors stoppé tous ses essais, avant de reprendre ses tests à Pittsburgh dans des conditions très limitées.

 

En parallèle, Uber diversifie fortement ses activités en se lançant dans la livraison de repas à domicile (Uber Eats) et de marchandise par camion (Uber Freight). L'entreprise s'est aussi lancée sur les marchés en ébullition des trottinettes électriques et des vélos en libre-service en rachetant Jump. En parallèle, Uber a lancé son service de VTC dans de nombreux pays à coup d'offres de réduction et de publicité très coûteuses. Il s'est ensuite retiré de certains marchés, notamment asiatiques, en prenant des parts ou en créant des coentreprises avec des concurrents comme Grab, DiDi et Yandex. Récemment, il a racheté son concurrent au Moyen-Orient Careem pour 3 milliards de dollars. Une stratégie coûteuse qui ne séduit pas tous les investisseurs.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale