Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Silicon Africa : Le Caire, ou le printemps des start-up

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Série d'été Cet été, l’Usine Digitale vous invite à un tour des Silicon valleys africaines, pour découvrir les précurseurs de l’Afrique 2.0 et les champions digitaux de demain. Et cette visite commence au Caire, capitale égyptienne foisonnante de hackers et de start-up.

Silicon Africa : Le Caire, ou le printemps des start-up
Silicon Africa : Le Caire, ou le printemps des start-up

Le développement digital de la capitale égyptienne s’est fait de façon un peu anarchique et disséminée, à l’image de la communauté de hackers et de développeurs qui s’est révélée lors du printemps égyptien en 2011.

Les autorités publiques s’intéressent désormais à ce levier de croissance et, après le Technology innovation & entrepreneurship center (Tiec) en 2010, elles mettent actuellement en place Egypt Innovate, une plateforme en ligne de soutien à l’innovation. Le Rise Up Summit en octobre 2015 devrait être l’un des événements à surveiller, avec plus de 4 000 participants attendus (mais le programme détaillé se fait attendre).

Marché mature et ressources humaines

Le secteur peut compter sur une population jeune et éduquée et une communauté active de développeurs et programmeurs en recherche d’emplois. Le marché y est déjà relativement développé, tout en présentant des perspectives de croissance alléchantes (+35 %/an), avec un taux de pénétration d’internet supérieur à 40 % et en pleine expansion.

Si les incubateurs et tech hubs sont nombreux au Caire, les hackerspaces le sont sans doute encore plus. Relativement disséminée, la communauté se retrouve néanmoins lors d'événements, par exemple au Flat6Labs ou plus récemment, au GEEK Campus, à deux pas de la place Tahrir.

 

Les précurseurs :

  • L'Egypte peut aussi compter sur la valeur d'exemple d'éminents compatriotes dans la Silicon valley. Ossama Hassanein (investisseur, TechWadi.org), Amr Awadallah (co-fondateur de Cloudera) ou Taher ElGamal (inventeur du certificat de sécurité SSL) ont créé des vocations dans leur pays d'origine.
  • Instabug : née au sein du Flat6Lab, cette start-up propose depuis 2012 un SDK (kit de développement) in-app permettant de signaler les bugs en quelques clics. Très simple d’usage pour l’utilisateur, ce service remonte aux développeurs toutes les informations nécessaires (version, OS, statistiques, etc). Instabug compte plus de 25 millions d’utilisateurs dans plus de 100 pays.
  • PushBots promet d’augmenter l’engagement client à travers une API qui facilite l’envoi d’alertes en push. Incubée elle aussi au Flat6Labs, elle fait aujourd’hui vibrer plus de 13,5 millions de mobiles dans plus de 130 pays. Ses créateurs ont également lancé Instapush.im, qui permet aux développeurs d’application de traquer les événements importants (pannes de serveur, erreurs critiques, paiements etc).

3 champions du digital à suivre en Egypte :

  • Fawry  est un service de paiement mobile qui propose une large gamme de services financiers mobiles, du simple paiement de factures au mobile banking. Il permet par exemple de payer sa facture d’électricité à partir de son portable. Fawry revendique plus d’un million de paiements quotidiens, pour un montant global annuel de plus de 500 millions de dollars.
  • En 2014, BasharSoft, créateurs de l’application de recrutement Wuzzuf, a rejoint la 8e promotion du très convoité programme d’incubation 500 start-up au sein de la Silicon valley.
  • Basée sur le crowdsourcing, Bey2ollak indique aux automobilistes l’itinéraire le plus adapté en fonction du trafic. L’application compte plus d’un million d’utilisateurs.

Retrouvez aussi notre carte interactive des tech hubs en Afrique

Myrtille Delamarche

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale