Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Mirakl industrialise les places de marché et met le cap sur le B2B

mis à jour le 07 février 2018 à 10H00
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le retail's BIG Show va ouvrir ses portes le 15 janvier 2017 à New York. Plus de 3000 distributeurs et 30 000 visiteurs sont attendus à cette grand-messe de la distribution, organisée par la fédération américaine du commerce (NRF). Pour la première fois cette année, dix jeunes pousses françaises feront le voyage sous la bannière French Tech, après avoir été sélectionnées par Business France. Tout au long de la semaine, la rédaction d'Usine Digitale vous propose de découvrir ces pétites du retail. Découvrez aujourd'hui Mirakl. 

Mirakl industrialise les places de marché et met le cap sur le B2B
Mirakl industrialise les places de marché et met le cap sur le B2B © Mirakl

Le Retail’s BIG Show ? Mirakl est rodée ! "C’est la troisième fois que nous participons à cet événement majeur", témoigne Eric Chemouny, responsable de l’activité commerciale pour l’Europe de Mirakl.

 

20 millions de produits actifs

Créée il y a un peu moins de cinq ans, Mirakl est née du constat de ses fondateurs qu’il n’existait pas de logiciel pour créer des places de marché. Ces marketplaces permettent à un distributeur d’accroître son volume d’activité et d’augmenter la satisfaction de ses clients en proposant aux internautes des produits complémentaires proposés par des vendeurs tiers. Parmi les clients de Mirakl : Auchan, Carrefour, Les Galeries Lafayette ou encore El Corte Ingles en Espagne et WalMart au Mexique.

L’offre de l’entreprise semble répondre à un vrai besoin, chiffres à l’appui. Mirakl revendique aujourd’hui 110 places de marchés déployées dans 26 pays, 20 millions de produits actifs sur sa plate-forme et 20 000 vendeurs. Forte de ce succès, la start-up emploie actuellement 120 personnes, contre une cinquantaine il y a un an.

 

Cap sur le marché B2B et le monde des services

Mirakl, qui dispose déjà d’un bureau à Boston, entend profiter du Retail’s BIG Show pour prendre le pouls de ce que font les distributeurs américains et profiter de la venue de nombreuses délégations européennes. Outre cette volonté d’accélérer son déploiement à l’international, la start-up compte aussi s’attaquer au monde du B2B. Dans cet univers, Mirakl a déjà séduit Saint-Gobain, qui a déployé une place de marché spécialisée dans le matériel de chantier et le bricolage via la marque Outiz. Mirakl est également la solution technique qui supporte la nouvelle place de marché Gourming du groupe alimentaire Louis Le Duff. "Notre troisième axe de développement concerne le monde des services, comme l’hôtellerie, la restauration et la logistique", ajoute le directeur commercial.

Mirakl ne communique pas sur son chiffre d’affaires mais indique que le volume d’affaires de ses clients a grossi de 500% de 2015 à 2016. Mi-2015, la jeune pousse a bouclé une importante levée de fonds de 20 millions de dollars.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale