Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

SFR pourrait supprimer un tiers de ses effectifs d'ici à 2019 : 5000 postes menacés

SFR pourrait supprimer 5000 postes à partir de 2017. L'opérateur s'était engagé à ne pas procéder à des suppressions d'emplois avant cette date, lors du rachat à Vivendi en 2014.   
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

SFR pourrait supprimer un tiers de ses effectifs d'ici à 2019 : 5000 postes menacés
SFR pourrait supprimer un tiers de ses effectifs d'ici à 2019 : 5000 postes menacés © Flickr c.c. - @g4ll4is

Patrick Drahi avait prévenu, courant juin, il y a des "sureffectifs chez SFR". Si l'on en croît les déclarations des syndicats à l'issue d'une réunion avec la DRH maison, l'ampleur du sureffectif est désormais connu. 5000 postes pourraient être supprimés d'ici à 2019, la direction de l'opérateur s'étant engagé à ce que l'effectif ne descende pas sous la barre des 10 000 personnes. C'est donc un peu moins d'un tiers des effectifs qui sont potentiellement concernés par cette annonce.

 

La distribution sur la sellette

Lors du rachat de SFR à Vivendi en 2014, le groupe de Patrick Drahi a dû s'engager sur un gel des effectifs jusqu'en 2017. Rien n'aura donc lieu d'ici là, sauf pour les filiales de distribution, qui ne sont pas concernés par l'accord sur l'emploi. D'ailleurs, c'est lors d'une réunion à ce sujet que le chiffre de 5000 personnes auraient été évoqué.

 

Infographie : Les télécoms français après le non de Bouygues à Orange

 

La direction de l'opérateur n'a pas commenté ces informations données pas les organisations syndicales, tout en reconnaissant cependant que les mois qui viennent seront consacrés à la "nécessaire réorganisation de SFR." En attendant, des mesures de départ individuelles sont envisageables et les personnes qui démissionneraient pourraient ne pas être remplacées.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

BONNIN REGIS
21/08/2016 18h52 - BONNIN REGIS

Un acte courageux et d'Entrepreneur pour la France est de remettre en place par la Loi la recréation de FRANCE -TELECOM qui était un fleuron dans sa marche vers l'avenir. Quand aux autres sociétés de télécommunications qu' elles aillent faire leurs opérations vers des cibles autres que notre Pays. Mais avant de partir, présenter leurs comptes sur les 10 années antérieures et en cherchant bien, vous trouverez ou sont passés nos investissements. Bon courage

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale