Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Uber veut développer des VTC... sans chauffeur

Uber se lance dans la recherche sur les véhicules autonomes, en signant un partenariat avec l'université américaine de Carnegie Mellon. Si jamais le projet aboutit, il permettra à la société de véhicules de transport avec chauffeur (VTC) d'économiser sur les sommes reversées aux conducteurs.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Uber veut développer des VTC... sans chauffeur
Uber veut développer des VTC... sans chauffeur © uber

Le roi des voitures de transport avec chauffeur (VTC) veut se passer... de chauffeur ! Uber a en effet décidé de travailler sur un projet de véhicules autonomes. La société américaine a annoncé ce lundi 2 février, sur son blog, un partenariat avec la faculté privée américaine de Carnegie Mellon. Dans son message, l'entreprise annonce la création du "Centre avancé de technologie Uber" à Pittsburg, où est installée l'université. Le californien travaillera en étroite collaboration avec les étudiants de Carnegie Mellon.

Ce partenariat concerne les véhicules autonomes, mais également la cartographie. Actuellement, le service de VTC d'Uber s'appuie sur une combinaison des technologies de cartographie de Google, d'Apple, mais également de son propre système. Il a commencé à y travailler "il y a quelque temps", explique le directeur produit de la société Jeff Holden au Wall Street Journal. "Nous allons continuer à mélanger les programmes", précise-t-il.

 

Retrouvez ici notre dossier : Autonome et connecté, le véhicule de demain prend forme

 

Un candidat de plus se lance dans la course à la voiture autonome, qui compte déjà un nombre non négligeable de concurrents, des acteurs traditionnels du secteur automobile - à l'image de Volvo, Mercedes ou de l'équipementier Valeo - mais aussi des géants du numérique comme le chinois Baidu et… Google, qui envisagerait d'ailleurs de se lancer (également) dans les VTC d'après BloombergLe groupe de Mountain View a déjà injecté plusieurs centaines de millions de dollars (le chiffre précis n'a pas été dévoilé) dans la société de véhicules de tourisme avec chauffeur. Cette nouvelle concurrence entre les deux entreprises n'empêche pour l'instant pas le directeur des affaires juridiques de Google, David Drummond, de siéger au conseil d'administration d'Uber. 

Lélia de Matharel

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale