Tout le dossier Tout le dossier

CES 2015 : Axelle Lemaire et Emmanuel Macron lancent les start-up à la conquête de l’Ouest

Le 18 décembre, Emmanuel Macron et Axelle Lemaire ont réuni à Paris les start-up participant au CES pour leur adresser un message de mobilisation et d’espoir.

Partager
CES 2015 : Axelle Lemaire et Emmanuel Macron lancent les start-up à la conquête de l’Ouest

Cela ressemble à une causerie d’avant match, aux mots d’un entraîneur et de son adjoint à leur équipe avant qu'elle n'entre sur le terrain. Jeudi 18 décembre, les deux coaches de l’équipe de France de l’innovation, la secrétaire d’Etat au numérique Axelle Lemaire et le ministre de l’Economie Emmanuel Macron, ont mobilisé leurs troupes à l’Usine IO, dans le 13e arrondissement de Paris, à quelques jours du grand départ pour le CES. Ils avaient réuni une grande partie des 120 start-up françaises qui feront le voyage début janvier au plus grand salon de l'électronique du Monde, à Las Vegas, pour leur adresser un message d’encouragement.

"Vous formez une équipe, et c’est ça la magie de la French Tech. Dorénavant, il y a une équipe de France du numérique et de l’innovation qui part fédérée jouer à l’international. Vous êtes une bouffée de vitamine, d’optimisme, s’est félicitée Axelle Lemaire. Las Vegas a été fondée il y a 185 ans par 60 hommes, des pionniers. Ils allaient découvrir le Far West, transformer un désert en ville-monde. 185 ans plus tard, nous serons le double, nous serons 120 à aller reconquérir l’ouest !"

"Nous avons beaucoup à apprendre des écosystèmes étrangers, en particulier de la Silicon Valley. Nous avons même des leçons à tirer (et pas forcément à recevoir) de ce qui se passe à l’étranger. C’est pour cela que nous allons ensemble à Las Vegas : bien sûr pour montrer la force et la dynamique de l’écosystème français, mais aussi pour se frotter à nos concurrents et se nourrir des meilleurs pratiques à l’étranger", a surenchéri la secrétaire d'Etat.

Retrouver un "esprit de conquête"

Même enthousiasme du côté d’Emmanuel Macron : "L’économie française a besoin de vous. Dans notre économie, on ne fera de grandes choses qu’avec le goût du risque. Aujourd’hui l’un des problèmes dans notre société, c’est que l’économie est capturée par ceux qui ont déjà réussi, qui ont fait les bonnes études, sont nés dans les bonnes familles, sont tombés dans les bonnes entreprises. Ce dont on a besoin, c’est de femmes et d’hommes qui prennent des risques, et c’est ce que vous faites au quotidien. On a aussi besoin de retrouver l’esprit de conquête. Le mot 'entrepreneur', ne l’oubliez jamais, c’est un mot français. On nous l’a volé, on l’a parfois abandonné. Si nous allons à Las Vegas en janvier, c’est pour gagner tous ensemble !"

Axelle Lemaire se rendra au CES du 6 au 8 janvier, Emmanuel Macron les 6 et 7 janvier. Ils participeront notamment à une soirée "Talent sharing" organisée par le Medef le 7 janvier pour connecter start-up et grands groupes.

Sylvain Arnulf

PARCOURIR LE DOSSIER

La santé

Après la fourchette, le biberon : Slow Control s'affirme comme le spécialiste de la nutrition connectée

Technos et Innovations

"Kickstarter est un passage obligé pour tout nouveau fabricant de hardware" selon le PDG d'Optinvent

Logiciels & Applications

Virdys, l'animation 3D pour tous

Start-up

Smart me up, la start-up française qui vous dévisage

Technos et Innovations

3DRudder : les interfaces de demain se contrôleront aussi... avec les pieds

French Tech

Infographie : la French Tech en force au CES 2015

Electronique

Avec son Phantom, Devialet dompte le son

Start-up

Airboxlab et son boitier de suivi de qualité de l'air : on efface tout et on recommence (ou presque)

Start-up

Voxtok veut installer sa box audio dans le salon des mélomanes

Start-up

Matooma, spécialiste du M2M, profite du CES pour lancer son expansion à l'international

Start-up

R3D3, la poubelle du futur née en France, tente l'aventure américaine

CES

Bodycap et Ob'do font équipe pour faire bouger les seniors

Objets connectés

Avec le Lima, c’est le design qui réinvente le partage de fichiers

Start-up

Prizm : l'objet connecté qui invente la musique sur mesure

Start-up

3D Sound Labs, le son Home Cinema dans un casque

Loisirs numériques

Adways veut industrialiser la vidéo interactive

Start-up

"Au CES, nous sommes comme des business angels pour les start-up françaises", explique Eric Morand d'Ubifrance

Start-up

Busit veut relier services web et objets connectés en mettant l'accent sur la sécurité

CES

La tactique de Ticatag : perfectionner ses balises de localisation

CES

Sezam veut séduire les pros de l'événementiel avec son bracelet NFC

Start-up

Prynt, la start-up française qui fait forte impression

Start-up

Phonotonic transforme votre corps en instrument de musique

CES

Avant le CES, le spécialiste du textile connecté Cityzen Sciences tisse des liens avec le Japon

La pépite

Sevenhugs connecte le sommeil de la famille

CES

Feeltact, le bracelet connecté qui invente un langage tactile

CES

Myfox compte s'imposer dans les maisons américaines en révélant des produits dédiés au CES

CES

CES 2015 : 120 entreprises françaises à Las Vegas

Start-up

Smokio, l'inventeur français de l'e-cigarette connectée, veut accélérer son développement aux Etats-Unis

Technos et Innovations

Rollkers, les accélérateurs de piétons veulent convaincre outre-Atlantique

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS